Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Ecole nationale de commerce et de gestion organise la 4ème édition de la Journée RH




​«L’ouverture du Maroc sur l’Afrique : Quels défis face aux dirigeants et managers pour gérer les diversités sans dissimuler les identités ?


La cinquième promotion du management des ressources humaines de l’ENCG Casablanca organise annuellement un événement incontournable, « Journée RH » représentant depuis sa première édition en 2014 une véritable occasion qui favorise les débats, les échanges et également le rapprochement entre les étudiants et les professionnels de la GRH. 
Cette journée se tiendra le jeudi 21 décembre 2017 dans sa quatrième édition sous le thème : «L’ouverture du Maroc sur l’Afrique : Quels défis face aux dirigeants et managers pour gérer les diversités sans dissimuler les identités ?» 
Le thème de cette édition émane principalement de l’importance de la gestion des diversités culturelles (Maroc / confrères africains) au sein des entreprises. Le choix de ce thème s’est fait suite aux coopérations économiques et scientifiques entre les deux parties. 
Cette année encore, des théoriciens, des spécialistes du domaine et des professionnels de renoms marocains et d’autres des pays africains voisins (Madagascar, Sénégal…), viendront outiller les participants en abordant le sujet de l’impact de la diversité sur les pratiques des ressources humaines au sein des entreprises. 
La présence de cabinets de recrutement et de conseil viendra enrichir le programme. Des stands seront mis à la disposition du public en parallèle de l’évènement, et assureront le recueil des candidatures, la correction des CVs, le conseil et les simulations d’entretiens d’embauche. 
La plénière organisée s’articulera autour des axes de discussion suivants : Echange et mobilité du capital humain : quelles opportunités pour les deux parties ? Prise en conscience de la part des responsables et dirigeants marocains du risque interculturel ; Caractéristiques interculturelles des deux parties (appartenance communautaire, solidarité, hospitalité, hiérarchisation, rapport au temps, discipline, communication, Individualisme/collectivisme, valeurs masculines/féminines…) ; Existence de blocages culturels : à quel point les valeurs sont-elles différentes ? Y-a-t-il besoin d’instaurer un management interculturel ? Sur quoi devrait-il reposer ?  Quels sont les enjeux de cette diversité ? Est-elle un levier de performance ou uniquement un défi ?

Libé
Lundi 18 Décembre 2017

Lu 746 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés