Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Arabie saoudite met fin à l'interdiction des cinémas





L'Arabie saoudite va autoriser l'ouverture des salles de cinéma à partir de début 2018, levant une interdiction en vigueur depuis plus de 35 ans contre ces lieux de divertissement, a annoncé lundi le ministère de la Culture. Les autorités vont délivrer dès à présent les permis d'exploitation, selon la même source. "C'est un moment clé dans le développement de l'économie culturelle dans le pays", a déclaré le ministre de la Culture Awad al-Awad dans un communiqué. Dans le cadre d'un ambitieux plan de réformes économiques et sociales soutenu par le prince héritier Mohammed ben Salmane, le gouvernement tente de promouvoir des formes de divertissement --concerts, spectacles, cinémas-- dans le royaume malgré l'opposition des milieux ultraconservateurs. En janvier, le mufti d'Arabie saoudite s'était insurgé contre la possible ouverture de salles de cinéma, affirmant qu'elles seraient sources de "dépravation" car elles favorisent la mixité.
Même si les salles étaient interdites, le cinéma saoudien commence à être reconnu internationalement. La comédie romantique "Barakah Meets Barakah" de Mahmoud Sabbagh a ainsi été projetée à la Berlinale tandis que "Wadjda" de Haifaa Al-Mansour a été en 2013 le premier film national à participer aux Oscars du meilleur film étranger. Parmi les autres réformes sociétales, Ryad a annoncé en septembre la fin de l'interdiction de conduire pour les femmes à partir de juin 2018.
Rappelons également que mercredi dernier a été organisé le tout premier concert réservé aux femmes dans la capitale saoudienne. La chanteuse libanaise Hiba Tawaji s'est produite devant une salle comble, au centre culturel Roi-Fadh de Ryad, qui avait déjà accueilli des artistes étrangers ces derniers temps. "Je suis venue spécialement de Jizane pour ce concert", avait déclaré Nafis Awad, une étudiante de cette province du sud, située à près de 1000 km de la capitale. "Nous sommes tellement contentes d'assister à ce concert, c'est la première fois", avait-elle ajouté.

Mardi 12 Décembre 2017

Lu 409 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.