Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’AESVT organise sa "Semaine verte 2020" dans 25 villes du Royaume




L’AESVT organise sa "Semaine verte 2020" dans 25 villes du Royaume
La "Semaine verte", rendez-vous mobilisateur et festif visant à sensibiliser sur la réalité des forêts, des espaces verts et des cultures alimentaires du Maroc, se tiendra du 24 février au 1er mars dans 25 villes, annonce l'Association des enseignants des sciences de la vie et de la terre (AESVT-Maroc), initiatrice de cette action.
Menée en partenariat avec le département de l'Environnement et celui des Eaux et Forêts, et en coopération avec le ministère de l'Education nationale, cette semaine permettra de mobiliser et de sensibiliser le plus grand nombre de personnes à la protection des plantes et des arbres, sources précieuses d'oxygène et principales composantes de la sécurité hydrique et alimentaire.
Cette manifestation, qui intervient après la décision de l'Assemblée générale de l'Organisation des Nations unies (ONU) de proclamer 2020 "Année internationale de la santé des végétaux" (IYPH), sera également une occasion propice de sensibiliser l'opinion publique à la manière dont la protection de la santé des plantes contribue à éliminer la faim, réduire la pauvreté, préserver l'environnement et à doper la croissance économique, indique AESVT-Maroc dans un communiqué. Outre des conférences scientifiques sur les thématiques retenues, le programme prévoit des actions de plantation et de reboisement dans divers lieux, notamment les forêts, les espaces urbains, les établissements scolaires, les universités, fait savoir la même source, notant que l'événement se clôturera le dimanche 1er mars avec une marche sportive en plein air.
Le "Semaine verte" fait partie d'un programme national constitué de 5 semaines thématiques de mobilisation éco-citoyenne. Ainsi, l'AESVT-Maroc et ses partenaires prévoient l'organisation de la Semaine habitat de l'aménagement et de l'urbanisme durable en mars, la Semaine mobilité durable en mai, la Semaine bleue des océans et de l'eau douce en juin et, enfin, la Semaine climat pour les jeunes en septembre.
La prise de conscience collective et le développement du comportement civique des citoyens exigent des différents acteurs institutionnels, associatifs et médiatiques, un vaste travail de sensibilisation et l'ouverture de débats structurés, sur les stratégies, programmes de l'Etat et des territoires, en vue de proposer des solutions et des alternatives réalisables, souligne le communiqué.

Jeudi 20 Février 2020

Lu 2985 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif