Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

John Elkann, l'héritier déterminé de la famille Agnelli

D'apparence timide et peu disert, le petit-fils de Gianni Agnelli a toujours préféré la discrétion aux feux de la rampe ou de la jet set




Discret et réservé, John Elkann n'en est pas moins déterminé: héritier de la famille Agnelli, il assure depuis neuf ans la présidence du constructeur automobile italien Fiat-FCA et s'est impliqué pour lui trouver un partenaire industriel.
Si le mariage entre Fiat Chrysler (FCA) et son homologue français PSA se concrétise, ce quadragénaire doit assurer la présidence du conseil d'administration du nouveau groupe, tandis que le président du directoire de PSA, Carlos Tavares, en sera directeur général.
John Elkann a été directement "protagoniste" des discussions avec PSA, comme il l'avait déjà été il y a quelques mois avec Renault, a expliqué à l'AFP une source proche du dossier.
D'apparence timide et peu disert, le petit-fils de Gianni Agnelli a toujours préféré la discrétion aux feux de la rampe ou de la jet set, au contraire de son frère Lapo connu pour ses coups d'éclat.
Mais derrière cet aspect réservé et de fils de bonne famille se cache un homme au caractère d'acier, écrivait l'an dernier le magazine italien Panorama.
Après la mort soudaine à l'été 2018 de Sergio Marchionne, l'emblématique patron de Fiat puis de FCA à la très forte personnalité, John Elkann s'est imposé davantage.
Le dirigeant italo-canadien était devenu son "ami" et une sorte de mentor: "Tu nous as tous appris à penser différemment, à avoir le courage de changer et d'agir. A ne pas avoir peur", déclarait-il lors de ses funérailles, la voix brisée par l'émotion.
Alors qu'il a seulement 21 ans, John Elkann est désigné comme son successeur par son flamboyant grand-père, Giovanni (dit Gianni) Agnelli.
Fils de l'écrivain et journaliste franco-italien Alain Elkann, et de Margherita Agnelli, fille de Gianni, le jeune homme n'était pourtant pas destiné à de telles responsabilités.
Mais la mort précoce en 1997 de Giovanni Alberto Agnelli (son cousin de dix ans son aîné), que "l'Avvocato" ("l'Avocat") avait choisi comme son dauphin, bouleverse son destin.
Gianni fait entrer au conseil d'administration de la Fiat le jeune "Jaki" (surnom de John), qu'il a initié au goût du risque et de l'effort, lors d'équipées sportives en mer ou en montagne.
"Nous allions skier ensemble. Il me poussait à prendre le versant le plus difficile, à découvrir des endroits que nous ne connaissions pas", a raconté John Elkann au Corriere della Sera.
Son grand-père lui a aussi concocté un parcours au sein du groupe. Il part en stage ouvrier chez Magneti Marelli en Angleterre, sur les chaînes de montage des "Cinquecento" à Tichy en Pologne, et endossera même le costume de vendeur dans une succursale du nord de la France, à Lille.
En 2001, il entame sa carrière professionnelle comme auditeur chez l'américain General Electric avant de revenir au Lingotto, le siège de Fiat, en mai 2002.
La mort de Gianni en 2003 et du frère de ce dernier, Umberto, un an plus tard, précipite sa carrière.
Luca Cordero di Montezemolo devient président du groupe et le nomme vice-président, alors que Fiat est aux abois, multipliant les pertes.
Six ans plus tard, il prend la présidence du constructeur que M. Marchionne s'emploie, comme directeur général, à redresser puis à allier à Chrysler en 2009.
John Elkann gère aussi le patrimoine des Agnelli en tant que PDG d'Exor (ex-Ifil), la holding familiale des Agnelli-Elkann qui possède, entre autres fleurons, le club de football de la Juventus, Ferrari ou du groupe éditorial The Economist.
Grand, mince, les traits encore juvéniles, John Elkann a un profil délibérément international.
Né à New York en 1976, il a grandi au Royaume-Uni et au Brésil, puis passé son bac à Paris.
Mais c'est à Turin, berceau de la famille, qu'il a fait ses études d'ingénieur à l'Ecole polytechnique, avant d'intégrer le groupe.
Des racines italiennes auxquelles il est attaché, même si le groupe est pour sa part de moins en moins italien, tant du côté de la production que de la gouvernance.
Marié depuis 2004 à Lavinia Borromeo, héritière de l'une des plus anciennes familles aristocratiques italiennes, le couple a trois enfants, Leone, Oceano et Vita. 

Mercredi 6 Novembre 2019

Lu 1340 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com