LibéSPort




Zoom







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Jeux africains de la jeunesse: Bonne entrée en matière des champions marocains

Jeudi 15 Juillet 2010

Jeux africains de la jeunesse: Bonne entrée en matière des champions marocains
La moisson des médailles aux premiers Jeux africains de la jeunesse, qui se déroulent actuellement au Maroc, a été ouverte par les Taekwondistes du cru. Lors de la journée inaugurale de ce concours, disputée à la salle couverte de l’Ensemble sportif Moulay Abdellah à Rabat, le bilan a été de trois médailles d’or et une de bronze.
Ont pu fouler la première marche du podium Oussama Bantour (48-55 kg), Meryem Mounaj (44-49 kg) et Douae Benrahhal (49-55 kg), tombeurs respectivement de Mabounda Thierry Levaillant du Congo (7 à 5), de Coulibaly Khadidiatou du Mali (KO) et de Baelenge Sephora de la République démocratique du Congo (6 à 2). Quant à la médaille de bronze, elle a été remportée par Mohamed Oudidan qui concourrait dans la catégorie des 48 kg.
La deuxième journée a apporté son lot en métal précieux, suite à la consécration de Majda El Yassmini (-44 kg) qui a battu l’Ethiopienne Eisabet Dagen aux points : 15-4.
Au tournoi de football, dont les péripéties se déroulent au stade Boubker Ammar à Salé, le Onze national des moins de 17 ans a été accroché par son homologue burkinabé. Et c’est d’ailleurs l’équipe du Burkina Faso qui a ouvert la marque, trouvant le chemin des filets dès la troisième minute du jeu par l’intermédiaire de Sanou Soungalo.
Les Nationaux ont dû attendre la demi-heure de jeu pour remettre les pendules à l’heure grâce à Youssef Saadi qui a transformé avec succès un penalty. Dans une déclaration rapportée par la MAP, le sélectionneur national, Abdellah Al Idrissi, a fait savoir que «les rencontres que dispute la sélection marocaine avec ses homologues africains vont lui permettre de mieux appréhender les prochains matchs internationaux ».
Dans l’autre match, l’équipe malienne s’est contentée d’assurer l’essentiel face au Tchad, s’imposant sur le court score d’un but à zéro.
Le programme du tournoi de football devra se poursuivre aujourd’hui par les rencontres Mali-Maroc (16h00) et Burkina-Tchad (18h00). La troisième et dernière journée est prévue dimanche avec à l’affiche Burkina-Mali à 10 heures et Maroc-Tchad à midi. Sachant que la sélection qui glanera le plus de points sera sacrée championne de cette première édition des JAJ, manifestation placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI et initiée par l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA).
Toujours dans les disciplines collectives, les équipes nationales de basketball « A », garçons et filles, ont débuté la compétition du bon pied. L’EN féminine « A » a disposé de la sélection de la Côte d’Ivoire par 23 à 9, au moment où l’EN « B » n’a pas fait le poids devant l’Angola qui a scellé le sort de cette explication sur le score de 34 à 5. Pour les garçons, l’équipe nationale « A » a eu raison de la sélection de Centre Afrique sur le score de 19 à 13, tandis que l’EN « B » a cédé le pas devant la formation égyptienne (23-12). Il convient de signaler que la formule adoptée est le basketball à trois. Le match se joue en deux mi-temps de cinq minutes et la partie pourrait se terminer avant la fin de son temps réglementaire au cas où l’un des deux protagonistes atteindrait le score de 33 points. Pour ce qui est du concours de la boxe, les Pugilistes marocains ont réussi leur entrée en matière. Trois d’entre eux ont pu décrocher le ticket de la finale, à savoir Yassine Lekhal (51 kg), Said Malek (57 kg) et Omar Zarzour (69 kg). Au moment où leurs compères Mohamed Hamout (48 kg), Abdeljalil Ferradi (60 kg), Mohamed Rabia (64 kg) et Abdeljalil Abou Hamada (75 kg) devront faire leur entrée en lice aujourd’hui.
A rappeler en dernier lieu que l’édition marocaine des Jeux africains de la jeunesse, qui prendra fin dimanche prochain, est rehaussée par la participation de plus de 1000 athlètes représentant 41 pays. Les épreuves au programme sont le football, le basketball, le tennis de table, le cyclisme, la boxe, l’aviron, la natation, le judo, l’haltérophilie, le taekwondo, l’escrime, le tir, l’athlétisme, la lutte, le tennis et le canoë-kaya. Tandis que les villes qui abritent les compétitions sont Rabat, Salé, Casablanca, Mohammedia, Bouznika, Temara, Sidi Allal Bahraoui et Khémisset.

MOHAMED BOUARAB

Lu 614 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe











Inscription à la newsletter