Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Jeunes et sans emploi




Au Maroc, le chômage touche principalement les jeunes diplômés et les femmes, selon une étude conjointe du Haut-commissariat au plan (HCP) et de la Banque mondiale (BM) qui souligne un taux de chômage très élevé chez les jeunes et une tendance haussière observée depuis 2010. 
Intitulée : «Le marché du travail au Maroc : défis et opportunités», l’étude relève  qu’«après avoir atteint un seuil inférieur en 2010 (31,3%), le taux de chômage des 15-24 ans en milieu urbain est reparti à la hausse. Il touchait 41% de cette dernière catégorie en 2016, un niveau inquiétant, à rebours de l’évolution des autres classes d’âge ». 
Elle note aussi que les diplômés et particulièrement ceux du supérieur sont fortement touchés par le chômage au point que l’on parle d’une situation singulière.
En effet, le taux de chômage est cinq fois plus élevé chez les diplômés du supérieur (25% en 2014) que pour les non-diplômés (4,7%) et, tandis que le chômage a diminué chez les non-diplômés, il a augmenté au niveau des  diplômés. 
Précisons que trois quarts des jeunes (15-24 ans) diplômés du supérieur sont au chômage, ce qui représente plus de 7 fois le taux des non-diplômés.

Libé
Lundi 1 Janvier 2018

Lu 958 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.