Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Jamal Eddine Sebbani élu membre au Bureau exécutif de la Fédération mondiale des travailleurs scientifiques


I.E
Dimanche 15 Mai 2022

Jamal Eddine Sebbani élu membre au Bureau exécutif de la Fédération mondiale des travailleurs scientifiques
SNESup-Maroc a abrité les travaux de l’assemblée générale de la Fédération mondiale des travailleurs scientifiques à Marrakech du 9 à 12 mai courant, et ce parallèlement à l'organisation de son colloque scientifique international sur le thème : « La science : par qui? Adressée à qui ? Et pourquoi?».

Cette session a été couronnée de succès d’un franc succès, tant en termes d’organisation que d’exposés scientifiques importants qui y ont été présentés ou d’ateliers animés par un groupe d'experts scientifiques internationaux de différentes nationalités.

Les travaux de l’assemblée générale ont été sanctionnés par des résultats et des recommandations scientifiques importants, dont notamment la Déclaration de Marrakech sur les armes, et qui seront adressés aux instances internationales telles que l'UNESCO et l'ONU.

En ce sens, Mohamed Jamal Eddine Sebbani, secrétaire général du SNE-Sup, a affirmé que le Maroc a pu réussir la session de l'assemblée générale de la Fédération mondiale des travailleurs scientifiques, soulignant que ce colloque scientifique international a été une occasion propice pour mobiliser les scientifiques afin de réaliser le progrès humain et le travail scientifique commun, et ce en vue d’atteindre les conditions du bien-être.

Un groupe de chercheurs en plusieurs disciplines de pays européens, américains, asiatiques, africains, ainsi que des représentants d'institutions universitaires, d'instituts de recherche scientifique, de syndicats et d'organismes professionnels internationaux ont participé à cette assemblée générale internationale.

L'organisation de cet événement s'inscrit dans le cadre de la diplomatie parallèle que le SNESup-Maroc tient à pratiquer lors des différentes rencontres internationales, et au niveau de ses relations avec plusieurs instances et organisations internationales et régionales.

Par ailleurs, les travaux de l'assemblée générale de cette instance scientifique internationale ont été marqués par le renouvellement de ses instances via  l'élection des membres du Conseil d'administration et du Bureau exécutif de la Fédération mondiale des travailleurs scientifiques pour un mandat de quatre ans.

Cette session a été caractérisée par le retour du SNESup-Maroc au sein des   instances dirigeantes de cette Fédération à travers l’élection de 3 de ses membres au Conseil d'administration, et d'un membre au Bureau exécutif en la personne du secrétaire général du SNE-Sup, Mohamed Jamal Eddine Sebbani.

Pour rappel, la Fédération mondiale des travailleurs scientifiques a été créée en 1946, après les bombardements atomiques d'Hiroshima et Nagasaki, par un certain nombre de scientifiques qui prennent conscience de leur rôle social et aspirent à un contrôle démocratique sur le développement de la science pour éviter ses dérives. Et face à une UNESCO trop intergouvernementale, l'idée d'une nouvelle organisation internationale de scientifiques a vu le jour.

I.E

Divers

Droits de l’Homme
 
Le rapport du Conseil national des droits de l'Homme (CDNH) sur la situation des droits de l'Homme au Maroc pour l'année 2021 a fait état d'une augmentation significative de 19% du nombre de plaintes qu'il a reçues par rapport à 2020.
Dans son rapport, intitulé "Les répercussions du Covid-19 sur les catégories vulnérables et les voies de l'effectivité", présenté vendredi lors d'une conférence de presse, le Conseil a fait savoir qu'il a reçu 3.018 plaintes et doléances, contre 2.536 en 2020, notant le recours croissant des particuliers aux plaintes auprès des commissions régionales, en tant que mécanismes de niveau local, ce qui dénote du rôle protecteur croissant de ces commissions.
 
Sit-in
L’Observatoire marocain de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme organise ce lundi à partir de 18 heures à la place Mohammed V à Casablanca un sit-in à l’occasion de la commémoration du triste anniversaire des attentats terroristes du 16 mai.
Il convient de souligner que ledit Observatoire avait lancé son appel où il rappelle ses positions fermes dénonçant toutes formes de violence et d’extrémisme.


Lu 1023 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS