Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Jack Lang : Rabat, capitale culturelle à “l’image du Maroc et de l’Afrique toute entière”




Jack Lang : Rabat, capitale culturelle à “l’image du Maroc et de l’Afrique toute entière”
Rabat est une “capitale culturelle à l’image du Maroc et de l’Afrique toute entière”, a affirmé mardi le président de l’Institut du monde arabe Jack Lang, qui a mis en relief les efforts consentis par le Maroc en faveur de la culture.
M. Lang, qui s’exprimait à l’ouverture de la première édition de la biennale d’art contemporain de Rabat sous le thème “Un instant avant le monde”, a souligné que ce rendez-vous culturel, exemple de manifestations artistiques, représente “un moment historique pour le Maroc qui connaît depuis si longtemps déjà et de plus en plus une effervescence artistique sans égale”.
L’ancien ministre français de la Culture a noté qu’à travers cet évènement, que les initiateurs ont dédié entièrement aux femmes pour cette première édition, “le Maroc donne la force aux femmes (et leur octroie) une représentativité leur permettant aujourd’hui d’être au premier plan de cette créativité marocaine”. “Ce rendez-vous de l’amitié, de la beauté et de l’intelligence” reflète l’élan culturel inégalé que donne SM le Roi Mohammed VI au Maroc à travers sa passion pour l’art et la culture, a affirmé l’ancien ministre français.
La biennale de Rabat est la plateforme idéale rassemblant des artistes, universitaires, historiens d’art et cinéastes venant des quatre coins du monde autour d’un thème fédérateur, à savoir la création. Il s’agit également, selon les organisateurs, d’une invitation ouverte pour le public vers des espaces de découverte, de dialogue, d’écoute, de regards, de méditation, de réflexion et de dépaysement… mais aussi de considération de valeurs nobles, telles que l’ouverture, la tolérance et la parité.
Pour sa première édition, la biennale de Rabat entend contribuer à redéfinir l’art dans ses paradigmes et ouvrir une réflexion sur l’urgence de la création, en examinant les raisons, les révoltes, les moments décisifs qui poussent les artistes à passer à l’action et à marquer l’histoire.

Jeudi 26 Septembre 2019

Lu 713 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.