Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Isidoro Ramirez Lopez : L’initiative marocaine d’ autonomie, seule voie vers la paix et le développement dans la région

15ème Forum social mondial à Mexico


Rachid Meftah
Jeudi 5 Mai 2022

Pour une ONG mexicaine, l’ enrôlement des enfants dans les camps de Tindouf s ’ apparente à un “acte terroriste”

Isidoro Ramirez Lopez : L’initiative marocaine d’ autonomie, seule voie vers la paix et le développement dans la région
En marge du 15ème Forum social mondial (FSM) qui célèbre cette année à Mexico son vingtième anniversaire, l’organisation mexicaine pour le développement social des peuples autochtones et des communautés d’ascendance africaine a souligné que l’enrôlement militaire des enfants par le «polisario des camps de Tindouf  (sud-ouest de l’Algérie) s’apparente à un «acte terroriste».

«Les milices du polisario, en violation flagrante des chartes et droits internationaux, s’adonnent à l’enrôlement des enfants dans les camps de Tindouf pour les exploiter dans le conflit artificiel autour du Sahara marocain », a ainsi affirmé le président de l’organisation, Isidoro Ramirez Lopez, expert en droit international, qui a alerté, par ailleurs, que des milliers de personnes séquestrées dans les camps de Tindouf «subissent les pires formes de violation de leurs droits les plus élémentaires. Les enfants y sont enrôlés de force pour en faire, avec le soutien de l’Algérie, des terroristes de demain».
Des milliers de personnes séquestrées dans les camps de Tindouf subissent les pires formes de violation de leurs droits les plus élémentaires …
M. Lopez a noté que le FSM de Mexico permet, à juste titre, de mettre à nu les violations sans cesse répétées, commises par le front séparatiste qui séquestre des milliers de personnes en les privant de leurs droits fondamentaux au logement décent, à l’éducation et à la santé.
Le président de l’organisation mexicaine a indiqué, là-dessus, que la présence remarquable de la société civile mexicaine parmi les amis du Maroc à cet événement mondial apporte un soutien sans équivoque à la marocanité du Sahara en tant que réalité historique incontestée et consacre le sérieux de l’initiative d’autonomie comme seule base pour clore ce conflit artificiel et instaurer la paix et la stabilité dans la région.

D’autre part, toujours en marge du 15ème Forum social mondial de Mexico, l’expert chilien en relations internationales et président de la Fondation internationale Africa Latina, Antonio Aguilar, a souligné que l’initiative marocaine d’autonomie au Sahara est la seule base à même de favoriser la paix et le développement dans la région.
Le président de la Fondation Africa-Latina La ville de Dakhla est devenue un modèle de développement économique et d’opportunités d’investissement en Afrique, ce qui conforte le réalisme et la crédibilité de l’initiative marocaine d’autonomie
« La réalité politique et sur le terrain conforte la conviction que l’initiative d’autonomie proposée par Rabat représente le seul cadre politique à même de garantir une solution définitive au conflit artificiel autour du Sahara, tout en assurant le développement et la prospérité sur le plan régional », a-t-il développé.

M. Aguilar a fait observer, à cet égard, que le Royaume du Maroc, qui accélère la cadence du développement de ses provinces du Sud, consacre la mise en œuvre de son initiative d’autonomie aux niveaux économique et social, comme en témoignent les projets d’envergure engagés notamment à Dakhla et Laâyoune.

Ces chantiers de développement « reflètent la dynamique lancée par le Maroc avec sérieux et détermination, qui a permis la construction de routes, d’écoles, d’hôpitaux, et l’élargissement de l’accès à l’eau potable et à l’électricité », a-t-il précisé, notant que les indicateurs de développement humain au Sahara, notamment ceux relatifs à la santé, l’éducation et l’habitat, traduisent bien toutes ces avancées.

L’expert chilien des relations internationales et politologue a mis en exergue, à ce propos, l’exemple de la ville de Dakhla, « devenue un modèle de développement économique et d’opportunités d’investissement en Afrique (….), ce qui conforte le réalisme et la crédibilité de l’initiative marocaine d’autonomie qui va au-delà de la gestion d’un conflit artificiel vers la réalisation du développement tant souhaité de la région».

Il a estimé qu’en tout état de cause la récente décision de l’Espagne au sujet du Sahara marocain rappelle encore une fois « le sérieux et la forte détermination du Maroc à mettre fin à ce différend de longue date tout en illustrant le large appui international à la proposition marocaine, notamment de la part des grandes puissances mondiales».

Le président de la Fondation internationale Africa Latina  a indiqué, à cet effet, que le Forum social mondial est une «tribune pour mettre à nu les violations et les comportements odieux des séparatistes du polisario à l’égard des séquestrés de Tindouf en  Algérie», en faisant remarquer que ce groupe séparatiste constitue une réelle menace pour la paix et la stabilité régionales, comme en témoigne, d’ailleurs, l’implication croissante avérée de ses membres anciens et actuels dans des actes terroristes et dans le crime organisé à travers la région du Sahel et le Sahara.

Le Forum, qui se tient dans la capitale mexicaine sous le thème «Unir le monde vers l’expression des mouvements sociaux», se veut un espace de débats, d’analyses, d’études, de réflexions, d’échanges d’expériences, de formulation de propositions et d’articulation de mouvements sociaux.
A Tindouf, les enfants sont enrôlés de force pour en faire, avec le soutien de l’Algérie, des terroristes de demain…
Le Maroc est représenté dans ce conclave par des acteurs, membres d’associations civiles s’activant dans divers domaines, du Conseil national des droits de l’Homme ainsi que des représentants de la jeunesse de partis politiques qui se sont distingués par un déploiement prodigieux et une participation dynamique et active focalisée autour du dossier de l’intégrité territoriale du Royaume éludant toutes les manœuvres mystificatrices et propagandistes des séparatistes du «polisario» qui ont essuyé un échec cuisant traduit par un isolement et une pestifération manifeste du fait du boycott de leurs activités par l’ensemble des participations, y compris les partis communistes et radicaux latino-américains et africains.

Rachid Meftah


Lu 777 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020












Flux RSS
p