Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Hussein Benbadda lauréat du prix Sharjah pour la créativité arabe


Libé
Jeudi 3 Février 2022

Le critique marocain Hussein Benbadda a remporté le prix Sharjah pour la créativité arabe (catégorie critique) lors de sa vingt-cinquième édition (première publication), pour son étude «Représentation du monde virtuel dans le roman numérique interactif: manifestations et dimensions sémio-culturelles, étude théorique appliquée».

Les lauréats du prix, selon le Département de la Culture de Sharjah, sont au nombre de 18 de divers pays arabes, dans les domaines de la poésie, du roman, de la nouvelle, du texte théâtral, de la littérature pour enfant et de la critique.

Mohammed Al Qaseer, secrétaire général du prix Sharjah pour la créativité arabe, a déclaré lors d'une conférence de presse que le prix vise à s'intéresser aux jeunes écrivains arabes, notant que le nombre total de participations aux axes du prix au cours de cette édition s'élevait à 417 provenant de différents pays arabes.

Outre Hussein Benbadda, le prix dans le domaine de la critique a été décerné à Fatima Abdel Hamid Mohamed Ali et Ahmed Al-Sadiq Mohamed, d’Egypte.

Le prix dans la catégorie de la poésie a été remporté par Walid Muhammad Saleh Al-Shawaqiba (Yémen), Sajjad Abdul-Nabi Fadel Al-Salami (Irak) et Ashraf Muhammad Abdulaziz Muhammad Amer (Egypte).

Dans la catégorie des nouvelles, le prix a été décerné à Nour Ihssan Al-Mawssili (Syrie), Noujoud Abdul Raqeeb Al-Qadi (Yémen) et Fatima Bint Jamal Al-Harthy (Arabie Saoudite).

Pour ce qui est du roman, les primés sont Ibrahim Hussein Mustafa Al-Matwally (Egypte), Wissam Abdel-Wahhab Al-Sayah (Syrie) et Ayman Muhamad Abdassalam Dafaallah (Soudan).

Les lauréats dans le domaine du texte théâtral sont Maytham Hashem Taher (Irak), Mahmoud Abdullah Darwish Aqab (Egypte), et Rahma Bint Najib Al-Behairi (Tunisie).

Dans le domaine de la littérature pour enfant, le prix a été décerné aux Egyptiens Al-Dawy Muhammad Al-Dawy, Tamer Muhammad Abdel Aziz Hashem et Abdel Nabi Abdel Salam Abadi.



Lu 904 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >