Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Hommage posthume à Edmond Amran El Maleh

Une figure du multiculturalisme au Maroc


Libé
Vendredi 3 Juin 2022

Une nouvelle salle baptisée du nom d'Edmond Amran El Maleh a été inaugurée mardi, au lycée Descartes de Rabat, rendant ainsi un hommage posthume à l'une des figures ayant marqué la pensée et la littérature marocaines.


A la mémoire du défunt écrivain et penseur, la stèle nominative de la nouvelle salle de travail des professeurs du lycée a été dévoilée lors d'une cérémonie marquée par la présence du conseiller de SM le Roi, André Azoulay, président de la Fondation Edmond Amran El Maleh, ainsi que d'intellectuels et d'acteurs du monde de l'art et des médias, et des représentants du corps diplomatique français accrédité à Rabat.


La cérémonie hommage-inauguration a été l'occasion pour de nombreux proches et amis du penseur Edmond Amran El Maleh, disparu en 2010, de lui rendre un hommage bien senti autour de ses valeurs et ses legs.


Se félicitant de l'inauguration de cette salle portant le nom de feu Amran El Maleh, M. Azoulay a livré un témoignage émouvant à l'égard de ce grand penseur marocain de confession juive et mis en valeur son militantisme sans faille et ses qualités en tant qu'écrivain et philosophe engagé. "Il était un grand fervent militant nationaliste", a-t-il souligné, affirmant qu'Edmond Amran El Maleh est connu à travers ses écrits, pour son attachement fort à ses origines marocaines juives, et surtout à la ville d'Essaouira.

"Il s'était inspiré à Essaouira du partage fécond entre les écoles soufies des musulmans et les Kabbales des juifs", a expliqué M. Azoulay, pour qui feu Amran El Maleh restera gravé dans la mémoire commune, socle même de l'identité nationale marocaine.


Dans une déclaration à M24, la chaîne d’information en continu de la MAP, la proviseure du lycée Descartes, Najat Delpeyrat, a indiqué que cet évènement fait partie d'un programme visant à rebaptiser toutes les salles du lycée Descartes dans un esprit de diversification culturelle (française, arabe, etc), en choisissant des personnalités qui appartiennent à ces cultures. "La salle baptisée Edmond Amran El Maleh est dédiée à sa mémoire symbole de multiculturalisme", a-t-elle dit.




Lu 780 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Août 2022 - 10:22 Moga Festival de retour à Essaouira