Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hausse du résultat net ajusté part du Groupe de Maroc Telecom à fin septembre

L’appréciation du RNPG est attribuable à la forte hausse du résultat net des activités à l’international




Hausse du résultat net ajusté part du Groupe de Maroc Telecom à fin septembre
 Sur les neuf premiers mois de 2017, l'opérateur historique des télécommunications, Maroc Telecom, affiche un résultat net ajusté part du Groupe de 4,48 milliards de dirhams (MMDH), en progression de 4,2% à taux de change constant par rapport à la même période de 2016, a annoncé récemment le Groupe.
Cette appréciation du RNPG, ajusté de l’impact des charges de restructuration en 2017 et de la cession immobilière en 2016, est attribuable à la forte hausse du résultat net des activités à l’international portée par le succès de la restructuration des nouvelles filiales Moov qui dégagent au global un résultat net positif, souligne la première capitalisation de la Bourse de Casablanca dans un communiqué.
"Les résultats du troisième trimestre confirment l’amélioration des tendances observées durant le premier semestre et valident les choix stratégiques du Groupe que sont le développement à l’international et le déploiement accéléré du Très Haut Débit Mobile et Fixe pour accompagner les usages croissants de la Data", a déclaré à cette occasion M. Abdeslam Ahizoune, président du directoire. Cité dans le communiqué, M.Ahizoune a ajouté que la mise en œuvre des plans d’investissements massifs et de modernisation des nouvelles filiales africaines se poursuit et commence à produire ses fruits en termes de croissance et de contribution aux performances du Groupe, rapporte la MAP.
A fin septembre 2017, l’opérateur doublement coté à la Bourse de Casablanca et de Paris a réalisé un chiffre d’affaires de 26,02 MMDH, en légère baisse de 2,5% (-2,3% à taux de change constant). Cette évolution est due, selon le Groupe, au recul des revenus Entrants suite à la libéralisation de la téléphonie sur IP depuis novembre 2016 au Maroc et aux baisses des tarifs de terminaison d’appels mobile au Maroc et dans les filiales africaines.
Les revenus des Services Sortants sont, quant à eux, en croissance de 2,3% grâce à l’augmentation des parcs et la hausse des usages Data. Pour sa part, le résultat opérationnel avant amortissements (EBITDA) atteint 12,96 MMDH, en hausse de 0,2% (+0,4% à taux de change constant), indique la même source, notant que la progression de 12,2% (+12,8% à taux de change constant) de l’EBITDA des activités à l’international compense largement la baisse de 5,8% de l’EBITDA au Maroc.
Le taux de marge d’EBITDA progresse de 1,3 point en 1 an pour atteindre le niveau élevé de 49,8%, grâce aux efforts d’optimisation des coûts et à l’impact favorable des baisses de tarifs de terminaison d’appel mobile dans les filiales subsahariennes, a-t-elle ajouté. Le communiqué, publié sur le site web de la Bourse de Casablanca, laisse également apparaître un résultat opérationnel (EBITA) ajusté consolidé du groupe Maroc Telecom qui s’établit à près de 8,09 MMDH, en progression de 0,3% par rapport à la même période de 2016 (+0,5% à taux de change constant) grâce à la hausse de l’EBITDA.
Le taux de marge d’EBITA ajusté progresse, lui, de 0,9 point pour atteindre 31,1%. S’agissant du parc du Groupe, il se situe à plus de 56 millions de clients au 30 septembre 2017, en hausse de 7,7% sur un an, due essentiellement à la hausse des parcs mobile au Niger, au Togo et en Côte d’Ivoire et à la croissance soutenue des parcs Haut Débit Fixe et Mobile au Maroc.
Pour ce qui est des flux nets de trésorerie opérationnels (CFFO) ajustés, ils s’élèvent à 7,87 MMDH, en hausse de 1,3% par rapport aux neuf premiers mois de 2016, portés par une amélioration du CFFO au Maroc, et ce malgré l’intensification de la cadence des investissements. Par ailleurs, les perspectives 2017 sont maintenues, à périmètre et change constants, avec une légère baisse du chiffre d’affaires due aux nouvelles mesures de régulation, un EBITDA stable et un CAPEX d’environ 23% du chiffre d’affaires, hors fréquences et licences.

Vendredi 27 Octobre 2017

Lu 691 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.