Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hausse de 1,8% des prix dans la métallurgie en juillet


L’IPPIEM hors raffinage de pétrole reprend l’ascenseur



L’ indice des prix à la production du secteur des «Industries manufacturières hors raffinage de pétrole» a repris de la hauteur au septième mois de l’année, selon des chiffres que vient de publier le Haut-commissariat au plan (HCP). En effet, au terme de mois de baisses et de hausses alternées, observées durant les six premiers mois de l’année 2020, l’IPPIEM hors raffinage de pétrole a enregistré une hausse de 0,3% au cours du mois de juillet 2020 par rapport au mois de juin 2020. Cette hausse est la quatrième enregistrée depuis le début de l’année en cours, après les trois hausses observées au cours des mois de mai (0,3%), mars (0,1%) et janvier (0,1%). Soulignons que les baisses de l’indice observées au cours de cette l’année ont été enregistrées en juin (1,8%), en avril (0,1%) et au mois de février (0,1%). Dans une note d’information relative à l’indice des prix à la production industrielle, énergétique et minière du mois de juillet 2020, le Haut-commissariat attribue cette évolution à la hausse des prix des «Industries alimentaires» (0,5%), de la «Métallurgie» (1,8%) et l’«Industrie pharmaceutique» ainsi que la «Fabrication de produits métalliques» (0,1%), à l’exclusion des machines et des équipements. Selon les explications du HCP, la hausse des prix à la production du secteur des «Industries manufacturières hors raffinage de pétrole» est aussi liée à la baisse des prix de la «Fabrication d’autres produits minéraux non métalliques» (0,3%), de l’«Imprimerie et reproduction d’enregistrements» (0,8%) et de la «Fabrication de meubles» (0,2%). A titre de comparaison, la précédente hausse de l’indice des prix à la production du secteur des «Industries manufacturières hors raffinage de pétrole», observée en mai dernier (0,3%) avait été attribuée à l’augmentation des prix de la «Métallurgie» (2,9%), des «Industries alimentaires» (0,5%), de la «Fabrication d’équipements électriques» (1,0%) et la «Fabrication de meubles» (0,3%). Selon le Haut-commissariat, elle était due également à la baisse des prix des «Industries d’habillement» (0,6%), du «Travail du bois et fabrication d’articles en bois et en liège» (1,2%) et dans l’«Industrie chimique» ainsi que dans la «Fabrication de produits métalliques» (0,1%), à l’exclusion des machines et des équipement». Il est à noter qu’en juin de la même année, l’indice des prix à la production du secteur des «Industries manufacturières hors raffinage de pétrole» a enregistré une baisse de 1,8% par rapport au mois de mai 2020. Dans sa précédente note d’information, le Haut-commissariat expliquait que cette baisse est la résultante de la baisse de 8,7% des prix de l’«Industrie chimique», de 3,5% de la «Métallurgie», de 0,9% de la «Fabrication de boissons» et de 0,2% des «Industries alimentaires» et la «Fabrication de meubles». La même source ajoutait qu’elle avait été également causée par la hausse de 0,2% des prix de la «Fabrication d’autres produits minéraux non métalliques» et de l’«Industrie d’habillement», de 0,3% de la «Fabrication de textiles» et de 0,1% dans la «Fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques». Soulignons qu’en juillet dernier, les indices des prix à la production des secteurs des «Industries extractives», de la «Production et distribution d’électricité» et de la «Production et distribution d’eau» ont connu une stagnation, selon les données publiées par le Haut-commissariat. Lors de la précédente hausse (mai), il avait été constaté une baisse de 0,2% de l’indice des prix à la production du secteur des «Industries extractives». Alors que les indices des prix à la production des secteurs de la «Production et distribution d’électricité» et de la «Production et distribution d’eau» avaient connu une stagnation. 

Alain Bouithy
Mardi 1 Septembre 2020

Lu 296 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >