Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Grande réussite de Sidattes 2016 : Record de production et du nombre de visiteurs




La septième édition du Salon international des dattes au Maroc (Sidattes 2016), qui a eu lieu du 27 au 30 octobre à Erfoud, a été une grande réussite sur les plans de la commercialisation et de l’organisation, s'est félicité, dimanche à Erfoud, le directeur régional de l’agriculture Drâa-Tafilalet, Mohamed Bousfoul.
"La quantité de dattes de différents types ayant été commercialisées lors du Sidattes 2016 a atteint environ 300 tonnes contre 200 t l’année précédente", a déclaré à la MAP M. Bousfoul, en notant que le nombre de visiteurs a atteint 82.000 contre l'objectif initial de 75.000.
Il a également fait savoir que Sidattes 2016 qui a connu la participation de 220 exposants, a été marqué par l’inauguration de plusieurs projets agricoles portant sur le développement de la chaîne du palmier-dattier, notamment le lancement de l’étude du plan d’aménagement des fermes agricoles dans l’axe Meski-Boudnib, dans le cadre du pilier I du Plan Maroc Vert (PMV), l’équipement du cercle d’irrigation Tamasine par l’énergie solaire et le lancement de l’exploitation de l’unité de stockage et d’emballage des dattes d’une capacité de 400 t à Rissani.
Plusieurs prix de mérite et d'encouragement ont été également remis aux exposants et participants. Selon les organisateurs, l’édition de cette année avait comme objectif de renforcer la position qu’occupent les oasis dans le PMV, en tenant compte de la mise en œuvre d’un programme de réhabilitation et renouvellement des oasis, portant essentiellement sur la plantation de 3 millions de palmiers à l’horizon 2020. De plus, Sidattes 2016 a été une occasion pour valoriser le produit dattier, développer les secteurs liés à l’écosystème oasien, vulgariser les techniques de production, partager les expériences entre les différents opérateurs du secteur et créer une dynamique socioéconomique au profit de la région.
Organisée par l'Association du Salon international des dattes du Maroc (ASIDMA) à moins de deux semaines de la 22è Conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP22), cette manifestation a aussi constitué une plateforme de communication pour promouvoir la datte marocaine et une opportunité pour mettre l’accent sur un enjeu primordial dans les oasis, à savoir la nécessaire adaptation aux changements climatiques menaçant cet écosystème.
Ce salon a connu la participation de plusieurs pays (Tunisie, Algérie, Mauritanie, Egypte, Iraq, Jordanie, Arabie Saoudite, Emirates arabes unis, Oman, Bahrein, Koweit et Qatar) et des quatre régions concernées par le palmier dattier (Draa-Tafilalet, Oriental, Souss-Massa, Guelmim-Oued Noun).
Il s'est aussi articulé autour de huit pôles thématiques, à savoir "Institutionnel", "Régions", "International", "Marché des dattes (Rahba)", "Produits du terroir", "Agrofournitures et services", "Machinisme agricole" et "Espace culturel".

Mardi 1 Novembre 2016

Lu 694 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés