Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Focus sur l'ouvrage “Aller en Chine, Retour du futur ” d’Abdelhamid Jmahri


Libé
Lundi 4 Juillet 2022

Focus sur l'ouvrage “Aller en Chine, Retour du futur ” d’Abdelhamid Jmahri
Des chercheurs ont discuté, vendredi à Casablanca, du récit de quêtes et de découvertes, et des spécificités du voyage en Chine dans l’ouvrage de l’écrivain et journaliste, Abdelhamid Jmahri, intitulé "Aller en Chine, Retour du futur".

 Lors d’une conférence, organisée par l’association marocaine des chercheurs en matière de voyage en partenariat avec la Fondation de la Mosquée Hassan II, les participants ont fait un focus sur les caractéristiques et les portées de l’ouvrage "Aller en Chine, Retour du futur" d’Abdelhamid Jmahri et sur les possibilités d’interaction entre le Maroc et la Chine.

 A cette occasion, Abdelhamid Jmahri, écrivain, journaliste et analyste politique, a indiqué que l’ouvrage "Aller en Chine, Retour du futur" est le récit de quatre voyages, individuels ou avec des délégations, qu’il a effectués dans l’empire du milieu entre 2010 et 2020, soulignant que ce livre revient sur les rencontres à caractère médiatique ou politique, ayant eu lieu lors de ces visites

Dans une déclaration à M24, la chaine d’information en continu de la MAP, M. Jmahri a souligné que "lorsqu’on visite la Chine, on a l’impression de faire un voyage dans le temps et dans l’espace", d’où l’intitulé de son ouvrage "Aller en Chine, Retour du futur".

Il a ainsi relevé qu’au cours de ses voyages en Chine, il a été témoin du progrès technologique réalisé par ce pays et du grand impact de l’intelligence artificielle sur le quotidien des Chinois.

M. Jmahri a ajouté qu’a chaque fois qu’il visitait la Chine, il constatait le grand pas franchi vers le futur, notant que l’intérêt porté par les écrivains à l’empire du milieu n’est pas nouveau, étant donné que ce pays a toujours attisé la curiosité sur le plan touristique et séduit les amoureux des découvertes culturelles.
 
 L’écrivain et journaliste a par ailleurs qualifié d’impressionnant "le progrès vers le futur" d’un pays qui demeure fièrement attaché à ses racines, sa culture, son histoire et son identité dans les différents aspects de la vie au quotidien.

 De son côté, le président de l’association marocaine des chercheurs en matière de voyage, Bouchaib Saouri, a indiqué dans une déclaration similaire que cette conférence s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement par l’association des publications liées à la littérature de voyage.

 Et d’ajouter que l’ouvrage "Aller en Chine, Retour du futur" d’Abdelhamid Jmahri représente une expérience unique en son genre au niveau de la lecture, de l’observation et de la documentation.

 Ont notamment participé à cette conférence le journaliste et chercheur Said Ahid, l’enseignante chercheuse Salma Brahma, ainsi que le critique et chercheur Ibrahim Azough.
 L’écrivain et journaliste Abdelhamid Jmahri est auteur de plusieurs ouvrages et recueils de poésie notamment "La profession de l’illusion" et "Un billet aller-retour en enfer".

Bouillon de culture

Commémoration
Bank Al-Maghrib a organisé, vendredi à Rabat, une cérémonie de célébration des 20 ans d’existence de son Musée, dans un cadre convivial marqué par des moments rétrospectifs sur la genèse de ce haut lieu de la culture et de partage ainsi que ses principales réalisations.

Durant cette cérémonie, le programme culturel de ce 20ème anniversaire du Musée de Bank Al-Maghrib placé autour de la thématique "Art et Monnaie" a été dévoilé, au côté de la médaille émise par Dar As-Sikkah à cette occasion, outre l'émission spéciale d'un timbre-poste commémoratif, imprimé pour la première fois par Dar As-Sikkah dans le cadre de la convention de partenariat signée avec Barid Al-Maghrib.

 A cette occasion, le Wali de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri a relevé dans une allocution de circonstance que la particularité de cette célébration est traduite par son déroulement dans un bâtiment, classé depuis 2012 au Patrimoine mondial de l’UNESCO, avec une forte portée symbolique et historique.

Prix
Le ministère palestinien de la Culture a annoncé la liste restreinte des finalistes pour le Prix Ghassan Kanafani du roman arabe, qui comprend quatre ouvrages, dont le roman "L'énigme d'Edmond Amran" du romancier marocain Mohamed Saïd Hjiouaj.

 Sont en lice pour le Prix, qui célèbre le 50e anniversaire de la mort de l'écrivain palestinien Ghassan Kanafani, les romans "Tissu noir" de Al-Mughira Al-Huwaidi (Syrie), "Rakin" de Nihal Akil (Jordanie), et "Un cœur sur les rives du Danube" de l'Egyptien Mohamed Adam.

 Mohamed Saïd Hjiouaj est un romancier, nouvelliste et poète marocain qui a publié deux recueils de nouvelles intitulés "Suicide différé" et "Des choses qui se produisent", ainsi que trois romans, à savoir "Kafka à Tanger", "L'énigme d'Edmond Amran El Maleh" et "La Nuit de Tanger", son dernier roman.

 Il a remporté plusieurs prix dont le plus important est le Prix Ismail Fahd Ismail de la nouvelle pour son roman "La Nuit de Tanger".

 Le jury du Prix est présidé par la critique et chercheuse jordanienne Razan Ibrahim, et composé du critique marocain Said Yaqtin, du critique Fakhri Saleh (Palestine), Mostafa Al-Dabaa (Égypte) et du romancier soudanais Amir Taj Al-Sir.
 Le gagnant du Prix sera annoncé lors du Festival commémorant le cinquantième anniversaire de la mort de l'écrivain Ghassan Kanafani prévu le 17 juillet prochain en Palestine.


Lu 1577 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Août 2022 - 10:22 Moga Festival de retour à Essaouira