Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Flambée du coronavirus en Asie du Sud-Est: La Malaisie impose un confinement strict



La Malaisie a imposé mardi un confinementstrict à sa population face à une hausse importante des cas de coronavirus au moment où plusieurs autres pays d'Asie du Sud-Est voient aussi une flambée de l'épidémie sousl'effet de nouveaux variants. La région avait été moins affectée que d'autres par les premières vagues de la pandémie, et certains pays y avaient presque échappé après avoir rapidement fermé leurs frontières et imposé desrestrictions. Mais plusieurs pays d'Asie du Sud-Est, de la Thaïlande au Vietnam, ont vu le nombre de cas s'envoler ces dernières semaines, alors que leurs campagnes de vaccination démarrent lentement. La Malaisie est l'un des pays les plus affectés par la nouvelle vague de Covid-19 avec près de 2.800 morts depuis le début de la pandémie, dont 40% sur le seul mois de mai, dans ce pays de 32 millions d'habitants. 570.000 cas d'infections ont été enregistrés au total, avec une série de records de nouveaux cas journaliers battus ces derniers jours. La hausse est attribuée aux nouveaux variants ainsi qu'aux rassemblements pendant le Ramadan et la fête islamique de l'Aïd-el-fitr qui marque la fin du mois de jeûne,souvent au mépris des règles sanitaires, dans ce pays à la population en majorité musulmane. Les autorités malaisiennes ont mis en place mardi un "confinement total" de deux semaines. Seuls les commerces essentiels peuvent rester ouverts, la plupart des écoles ont fermé et les sorties sont strictement limitées. Les voyages à l'intérieur du pays étaient déjà interdits depuis plusieurs mois. "L'impact du coronavirus pour les petites entreprises comme la mienne est dévastateur", souligne Lilian Chua, dont le salon de coiffure dans les environs de Kuala Lumpur doit fermer. "Le gouvernement impose un confinement (...) mais il faut accélérer les vaccinations",souligne la Malaisienne de 42 ans. Moins de 6% des Malaisiens ont reçu au moins une dose de vaccin à ce stade.

Libé
Mercredi 2 Juin 2021

Lu 365 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS