Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Figures du Maroc cinématographique”, nouvelle publication du critique Ahmed Sijilmassi




“Figures du Maroc cinématographique” est l’intitulé d’un ouvrage du critique marocain Ahmed Sijilmassi, paru récemment dans le cadre des publications du Festival du cinéma marocain de Sidi Othman qui se tient à Casablanca.  Le livre, présenté dans le cadre des activités de la septième édition du Festival maghrébin du film d’Oujda, commente les parcours d’une brochette de vedettes du septième art, acteurs, réalisateurs et critiques, récemment décédées.  
Le critique s’arrête sur les grands noms du paysage cinématographique national, en revenant sur les moments marquants et prestations qui ont fait du réalisateur Mohamed Reggab, du critique Mustapha El Mesnaoui, ainsi que des acteurs Mohamed Bastaoui, Mohamed El Habachi, Hmidou Ben Massoud et Mohamed Majd, des symboles de la mémoire artistique nationale.
L’ouvrage, de volume moyen comptant 64 pages et illustré de nombreuses photos de valeur documentaire, fait partie d’un projet auquel se consacre l’auteur depuis des années. Il rassemble certains aspects éparpillés de la mémoire du cinéma marocain et le critique y étale essentiellement la vie et les travaux de six figures artistiques emblématiques, chacun ayant marqué son domaine de compétence.
Le Festival Sidi Othman de Casablanca a pour tradition de publier une série de documentaires qui rappellent aux générations actuelles et futures certaines figures cinématographiques de proue.
Ahmed Sijilmassi, critique de cinéma et journaliste intéressé par l’histoire du cinéma au Maroc, a contribué à un ensemble d’ouvrages collectifs sur les expériences des réalisateurs et cinéastes marocains. Son premier livre est apparu en 1999 sous le titre “Le Maroc cinématographique : données et questionnements”. 
Les derniers livres auxquels il a apporté sa contribution et dont il a supervisé et préparé le contenu sont “Le cinéma et la mémoire : vision et défis” (2017), “Cinéma et société” (2016), “Mohamed Meziane, cinéaste solitaire et rebelle” (2015) et “Lumières sur le patrimoine cinématographique marocain” (2015).

Libé
Mercredi 4 Juillet 2018

Lu 365 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif