Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fayçal Laâraïchi succède à Mohamed Mjid à la présidence de la FRMT : Un programme et une nouvelle équipe pour le tennis




Fayçal Laâraïchi succède à Mohamed Mjid à la présidence de la FRMT : Un programme et une nouvelle équipe pour le tennis
Comme prévu, le troisième round de l’assemblée générale de la Fédération Royale marocaine de tennis, tenu vendredi dernier à Casablanca, a débouché sur l’élection de Fayçal Laâraichi qui a succédé à la tête de l’instance fédérale à Mohamed Mjid, faisant office désormais de président d’honneur de la FRMT.
Le nouveau patron de la FRMT élu à l’unanimité, pressenti d’ailleurs à ce poste depuis l’épisode avorté de Marrakech, s’est fixé d’entrée plusieurs objectifs versant dans le sens de la relance de ce sport qui, de par le passé, avait procuré tant de bonheur pour le public marocain, avant de verser ces derniers temps dans les petits résultats.
En tout cas, Fayçal Laâraichi, directeur général de la SNRT, organisme qui a été à l’origine de l’instauration du Circuit Morocco tennis tour, devra faire son entrée au complexe Al Amal à Casablanca, siège de la FRMT, avec un programme dûment établi et une nouvelle équipe, retenue par liste (une seule d’ailleurs), appelée plus que jamais à mettre la discipline sur les rails.
Le programme se veut des plus ambitieux, tout en étant réalisable à court et moyen termes. Rapporté par la MAP, c’est un programme qui, d’une part, « vise notamment à élargir la base des pratiquants, accorder davantage d'intérêt à la formation à tous les niveaux, développer le tennis de haut niveau, promouvoir le fair-play, encourager les talents à travers l'octroi de primes et renforcer les ressources financières de la Fédération ».
D’autre part, il « prévoit les projets du Centre national de formation des joueurs de haut niveau et de contrat-programme avec l'Etat, le développement des équipements et le renforcement des canaux de communication entre les composantes du tennis national et les médias ».
C’est une nouvelle page donc qui se tourne pour le tennis national et un nouveau challenge à réussir durant ce mandat fédéral de quatre ans. Un sacré boulot attend Fayçal Laâraichi et son bureau composé d’Adil Boulouiz (Stade Marocain), Aziz Tifnouti (RTCMA), Mustafa Fayz (COC), Mhamed Lahmidi (ACCA), Dalil Guendouz (Wifaq), Fouad Mejatti (RTCF), Nadia Iraqi (TP), Aziz El Aref (RTCMO), Khalid Outaleb (RUC) et Mustapha Sahabi (OCC).

MOHAMED BOUARAB
Lundi 8 Juin 2009

Lu 1532 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés