Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Exposition à El Jadida : “La fauconnerie, patrimoine universel et tradition ancestrale locale”


A.M
Mardi 3 Avril 2012

Exposition à El Jadida : “La fauconnerie, patrimoine universel et tradition ancestrale locale”
C'est sous le thème «La fauconnerie : patrimoine universel et tradition ancestrale locale», que l'Association des fauconniers Lekouassem d'Ouled Frej a organisé, en collaboration avec le Conservatoire de musique Al Mostakbal d'El Jadida, l'exposition culturelle dans la galerie d'art et cultrure, pour la célébration du premier anniversaire de l'inscription de la fauconnerie sur la liste du patrimoine humain vivant de l'Unesco.
L'exposition ouverte au public jusqu'au 6 avril courant, a été présidée par Mouad Jamaïi. Ont été conviés à cette cérémonie, les membres de «l'Association El Jadida Accueil» fraîchement reconstituée, composée de ressortissants étrangers, notamment français installés à El Jadida.
L'intérêt de cette exposition est «de redresser les colonnes d'une histoire dont les pans ont tendance à décliner dangereusement», soutient Ahmed Chahid, chargé de communication de l'AFLOF et auteur de l'ouvrage «Tourisme et fauconnerie à El Jadida», devant un parterre de personnalités de la région, d’intellectuels, d'étudiants et de férus de cette chasse royale.
M. Chahid a rappelé lors de son intervention que « les anciens fauconniers qui n'étaient bons que pour les haies d'honneur occasionnelles, ont repris confiance en eux-mêmes et sont devenus conscients de la valeur des riches trésors qu'ils avaient protégés avec grande fierté », ajoutant aussi que «les jeunes de la nouvelle génération sont de plus en plus impatients de prendre les rênes de la relève» sans oublier de remercier les responsables, aux niveaux provincial et central, qui «s'activent sérieusement pour faire de la fauconnerie une plus-value touristique».
Un vibrant hommage sera rendu, au passage, aux chorfas, au docteur Abdelhadi Tazi qui a donné les premières alertes d'une disparition éventuelle, à Mostapha Lakhiar et Bouchaib Chergui, coauteurs du livre «Doukkala : fief de la fauconnerie au Maroc». et à Mohamed El Ghazouani, président de l'AFLOF.


Lu 874 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS