Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

En avant toute !

S.M le Roi reçoit en audience le président du gouvernement espagnol


H.T
Vendredi 23 Février 2024

En avant toute !
Un nouveau pas a été franchi dans la consolidation des relations entre Rabat et Madrid par la visite de travail effectué, ce mercredi, par Pedro Sanchez, président du gouvernement du Royaume d’Espagne  au Maroc, où il a été reçu en audience par S.M le Roi Mohammed VI, au Palais Royal de Rabat.

« Cette visite s’inscrit dans la continuité de la nouvelle phase des relations bilatérales, entamée depuis la rencontre entre S.M le Roi, et le président du gouvernement espagnol, en avril 2022, et l’adoption, à cette occasion, de la Déclaration conjointe entre les deux pays », a mis en avant un communiqué du Cabinet Royal. Et d’ajouter : « Cette nouvelle dynamique se déploie de manière satisfaisante. Elle est marquée par le renforcement de la coopération, de la coordination et du partenariat dans tous les domaines, sur la base des principes de la confiance, du respect mutuel, de l’ambition, du bon voisinage et du respect des engagements ».

Le communiqué du Cabinet Royal précise : «  Le président du gouvernement espagnol a réitéré à S.M le Roi  Mohammed VI, la position de l’Espagne, contenue dans la déclaration conjointe d’avril 2022, considérant l’initiative marocaine d’autonomie comme la base la plus sérieuse, réaliste et crédible pour la résolution de ce différend. S.M le Roi a remercié l’Espagne pour cette nouvelle position constructive et importante ».

Les deux dirigeants ont mis l’accent sur « les perspectives uniques de coopération qui s’ouvrent aux deux pays voisins. L’organisation conjointe - avec le Portugal - de la Coupe du monde de football 2030, constitue un levier supplémentaire de renforcement des relations bilatérales », lit-on encore dans ce communiqué.

De son côté, Pedro Sanchez   a salué et marqué l’intérêt de l’Espagne pour les initiatives stratégiques lancées par S.M le Roi, notamment l’Initiative des pays africains riverains de l’Atlantique, l’Initiative Royale pour favoriser l’accès des pays du Sahel à l’Océan Atlantique, ainsi que le Gazoduc africain-atlantique Nigeria-Maroc.

A rappeler qu’ont assisté à cette audience du côté espagnol, José Manuel Albares, ministre des Affaires étrangères, de l'Union européenne et de la Coopération, Emma Aparici, secrétaire générale des affaires étrangères à la présidence du gouvernement, et du côté marocain, Fouad Ali El Himma, conseiller de S.M le Roi, et Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.
Madrid réitère son soutien au plan d’autonomie

Concernant la question du Sahara marocain, Pedro Sanchez a réitéré la position de son pays soutenant le plan d’autonomie, présenté en 2007 par le Maroc, pour le règlement du différend artificiel autour du Sahara marocain.

S’exprimant lors d’une conférence de presse au terme de sa visite de travail dans le Royaume, Pedro Sanchez a réaffirmé la position du gouvernement espagnol exprimée dans la Déclaration conjointe adoptée le 7 avril 2022, et la Déclaration conjointe rendue publique à l'issue des travaux de la 12ème session de la Réunion de Haut Niveau (RHN) Maroc-Espagne, le 02 février 2023.

Il a souligné que la position de l’Espagne sur la question du Sahara a été clairement exprimée dans ces deux déclarations qui, rappelle-t-on, considèrent le plan d’autonomie comme "la base la plus sérieuse, réaliste et crédible" pour la résolution de ce différend.

Cette confirmation est un camouflet à tous les ennemis de l’intégrité territoriale qui ont fait des pieds et des mains pour que Madrid revoie sa position sur le Sahara marocaine exprimée dans la Déclaration conjointe en 2022.
 
Investissements d'environ 45 milliards d’euros au Maroc

Les questions se rapportant à la consolidation de la coopération entre les pays dans tous les domaines étaient à l’ordre du jour. En effet, le président du gouvernement espagnol a affirmé que son pays et le Maroc, deux « partenaires stratégiques », consolident un « modèle de voisinage constructif fondé sur la confiance et le respect mutuel ».

« Avec ma visite au Maroc, nous donnons un nouvel élan à notre coopération dans tous les domaines et nous consolidons un modèle de voisinage constructif fondé sur la confiance et le respect mutuel », a écrit Pedro Sanchez sur son compte X, au terme de sa visite de travail au Maroc.

« Cette visite met en évidence notre volonté commune de continuer à promouvoir des relations bilatérales stratégiques, tant pour l'Espagne que pour le Maroc », a ajouté le chef de l’exécutif espagnol, assurant que les relations de son pays avec le Maroc, « notre voisin, ami et partenaire stratégique », sont à leur « meilleur niveau depuis des décennies ».
Et de poursuivre : « Nous avons réaffirmé notre détermination à poursuivre la feuille de route adoptée en 2022, grâce à laquelle nos relations se trouvent à leur meilleur moment depuis des décennies ».
En ce sens, Pedro Sanchez a annoncé que l’Espagne prévoit des investissements d'environ 45 milliards d'euros d’ici 2050 au Maroc.

« L’Espagne est un partenaire de référence pour le Maroc avec des investissements prévus de 45 milliards d’euros d’ici 2050 », a-t-il précisé lors de la conférence de presse, se félicitant de l'«évolution positive» des échanges commerciaux entre les deux pays.

Pedro Sanchez a relevé que le partenariat économique bilatéral est appelé à se renforcer davantage, notamment dans le contexte de l’organisation conjointe par les deux pays, avec le Portugal, de la Coupe du monde de football 2030.

Il a par ailleurs salué le « grand effort » déployé par le Maroc en faveur de la modernisation de son économie, mettant en avant l'engagement des entreprises espagnoles dans cette dynamique de développement, en particulier dans les domaines du transport, des énergies renouvelables et de la gestion des ressources hydriques.
 
Zapatero : Rabat et Madrid vivent le « meilleur moment de leur histoire »
Cette visite a été saluée par Juan Segovia, membre du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), dont le président est Pedro Sanchez.
« La visite dans le Royaume du président du gouvernement, Pedro Sanchez, reflète l’importance particulière qu’accorde l’Espagne à la consolidation de ses relations avec son partenaire privilégié, le Maroc », a fait savoir Juan Segovia dans une déclaration à la MAP, ajoutant qu’elle « contribuera à raffermir davantage les relations stratégiques entre les deux Royaumes, notant que l’Espagne porte à grande estime le Maroc, un pays ami et voisin ».
« Le partenariat entre Rabat et Madrid constitue un exemple à suivre en matière de coopération », a poursuivi l’ancien député régional socialiste et secrétaire général du Rassemblement socialiste de Fuencarral.

« La coopération et la coordination entre les deux pays, notamment dans les domaines migratoire et de lutte contre le terrorisme, est exemplaire », s’est-il félicité, saluant à ce propos la concertation régulière et permanente entre les deux gouvernements et la fréquence des visites de haut niveau effectuées de part et d’autre.

« Cette relation singulière impacte positivement le niveau des échanges économiques et renforce la convergence politique entre les deux Royaumes », a conclu Juan Segovia.
L’ancien président socialiste du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, a, pour sa part, mis en exergue que les relations entre le Maroc et l’Espagne vivent le « meilleur moment de leur histoire ».      

« Le Maroc et l’Espagne ont réussi à forger une amitié solide et travaillent main dans la main, dans un esprit de confiance et de transparence, ce qui nous permet de témoigner que les relations bilatérales traversent le meilleur moment de leur histoire », a-t-il indiqué.

 « La visite du président du gouvernement espagnol au Maroc revêt une grande importance, car les relations avec le Royaume constituent une priorité absolue de la politique étrangère de l'Espagne, ce qui constitue pour nous un motif de réjouissance », a-t-il noté, ajoutant que « le Maroc et l'Espagne sont deux pays voisins et amis unis par des liens économiques et culturels et une coopération exemplaire en matière sécuritaire ».

« Rabat et Madrid entretiennent des relations stratégiques et mutuellement avantageuses », a souligné le président du Centre, Miguel Angel Puyol Garcia, relevant que « la visite au Maroc du président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, permettra de les consolider davantage au service des deux pays amis et voisins ».

« Les deux pays, qui œuvrent à consolider un partenariat modèle guidé par des intérêts communs, sont déterminés à aller de l’avant dans leur coopération exemplaire basée sur la compréhension, le bon voisinage et le respect mutuel », a affirmé Miguel Angel Puyol Garcia.

Il a assuré que la visite de Pedro Sanchez au Maroc « va donner un nouvel élan à la dynamique vertueuse » que connaissent les relations bilatérales depuis l’adoption de la feuille de route maroco-espagnole en avril 2022, à l’occasion de la visite de M. Sanchez au Royaume, à l’invitation de SM le Roi Mohammed VI.

Cette feuille de route a permis notamment de libérer les énergies dans plusieurs domaines de coopération et de stimuler les échanges économiques bilatéraux, consacrant ainsi la position de l’Espagne en tant que premier partenaire commercial du Maroc.
En 2023, le volume total des échanges maroco-espagnols a atteint 17,4 milliards d’euros, en progression de 7% par rapport à l’année 2022.

Il convient de rappeler que S.M le Roi Mohammed VI a offert le même jour un déjeuner en l'honneur de Pedro Sanchez, et de la délégation l'accompagnant, présidé par le chef du gouvernement,  Aziz Akhannouch. Ont notamment été conviés à ce déjeuner, le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, et les autres membres de la délégation espagnole, ainsi que le président de la Chambre des représentants, Rachid Talbi Alami, le ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et l’ambassadeur du Maroc en Espagne, Karima Benyaich.

H.T


Lu 792 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP







L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          





Flux RSS
p