Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

En France, la pression hospitalière poursuit sa décrue



En France, la pression hospitalière poursuit sa décrue
Le nombre de malades de Covid-19 hospitalisés a continué de baisser lentement samedi, avec moins de 17.000 personnes hospitalisées dont 3.028 en soins critiques, selon les données de Santé publique France.

Actuellement 16.847 patients atteints du coronavirus sont accueillis dans les hôpitaux français (contre 17.272 vendredi), dont 334 au cours des dernières 24 heures (539 la veille). Il y a une semaine, 19.765 malades de Covid étaient hospitalisés. Les services de soins critiques, où sont soignés les malades de Covid-19 les plus gravement atteints et qui comprennent les lits de réanimation, ont enregistré 3.028 malades (3.104 la veille), soit environ 500 de moins qu'il y a une semaine.

Ces services ont admis 93 nouveaux patients Covid (155 le jour précédent). En 24 heures, la maladie a emporté 71 patients à l'hôpital, portant le nombre total de décès à 109.387 depuis le début de la pandémie.

Les contaminations poursuivent elles aussi leur décrue, avec 10.675 cas positifs recensés en 24 heures (11.268 vendredi) pour un taux de positivité (nombre de personnes positives rapporté au nombre total de personnes testées) à 3,3% sur les sept derniers jours. Du côté de la vaccination, qui sera généralisée à toute la population majeure à partir de lundi, 25.315.595 personnes ont reçu au moins une injection (soit 37,8% de la population totale et 48,2% de la population majeure), et 10.742.886 personnes ont reçu deux injections (soit 16% de la population totale et 20,5% de la population majeure), précise le ministère de la Santé.

Libé
Dimanche 30 Mai 2021

Lu 421 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS