Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Election du Maroc à la présidence de l'Organe international de contrôle des stupéfiants


Libé
Jeudi 11 Mai 2023

Election du Maroc à la présidence de l'Organe international de contrôle des stupéfiants
Le Maroc a été élu, mercredi au siège de l'Office des Nations Unies à Vienne, à la présidence de l'Organe International de Contrôle des Stupéfiants (OICS).

Le Conseil de l’OICS a ainsi élu le Professeur Jallal Toufiq, en tant que président de cet organe onusien, chargé de suivre la mise en œuvre des conventions des Nations Unies relatives au contrôle des drogues.

M. Toufiq, qui succède à l’experte indienne, Mme Jagjit Pavadia, est membre de l’OICS depuis 2015. Il a été réélu pour un second mandat à l’occasion des élections qui ont été organisées par le Conseil Economique et Social de l’ONU le 7 mai 2019.

L’élection du Maroc à la présidence de cet organe prestigieux des Nations Unies constitue, à cet effet, une reconnaissance de la contribution substantielle du Maroc au débat international sur la mise en œuvre des conventions internationales relatives au contrôle des drogues et son plaidoyer constant pour l’impératif du renforcement de la coopération sous-régionale, régionale et internationale, ainsi que ses actions reconnues et ses efforts soutenus dans le cadre des efforts internationaux en matière de lutte contre le fléau mondial des drogues.

L'OICS compte 13 membres, élus par le Conseil économique et social pour une période de cinq ans. Dix des membres sont élus sur une liste de personnes désignées par les gouvernements. Les trois autres membres sont élus à partir d'une liste de personnes nommées par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour leur expérience en médecine, en pharmacologie ou en pharmacie.
 
 L’OICS publie annuellement un rapport qui fournit une étude complète de la situation en matière de contrôle des drogues dans le monde, dans laquelle il analyse les informations fournies par les gouvernements, les organismes des Nations Unies, les institutions spécialisées ou d'autres organisations internationales compétentes, en vue de s'assurer que les dispositions des traités internationaux relatifs au contrôle des drogues sont correctement appliquées par les gouvernements, et recommande des mesures correctives.

Il est à rappeler que l'Organe international de contrôle des stupéfiants est un organe d'experts indépendant et quasi judiciaire créé par la Convention unique sur les stupéfiants de 1961 en fusionnant deux organes : le Comité central permanent des stupéfiants, créé par la Convention internationale de l'opium de 1925 et l'Organe de surveillance des stupéfiants, créé par la Convention de 1931 pour limiter la fabrication et réglementer la distribution des stupéfiants.


Lu 416 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe










L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    





Flux RSS
p