Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

El Mundo met en cause l’implication d’Alger dans l’assaut contre Mellilia


Mourad Tabet
Jeudi 30 Juin 2022

Etayé par des faits et des arguments

El Mundo met en cause l’implication d’Alger dans l’assaut contre Mellilia
«Les forces de sécurité (espagnoles) craignent que l'Algérie ait assoupli le contrôle au niveau de sa frontière avec le Maroc pour faire pression sur l'Espagne à travers l'immigration». C’est ainsi que le fameux quotidien espagnol El Mundo a choisi de titrer son article sur le drame survenu vendredi dernier entre Nador et Mellilia et qui a coûté la vie à 23 migrants irréguliers et un policier marocain. Voici les faits qui prouvent que les autorités algériennes sont impliquées dans ce drame. La majorité des personnes qui ont pris part à l’assaut de la clôture de Mellilia vendredi dernier sont entrées au Maroc à travers la frontière avec l’Algérie, tout en profitant du laxisme délibéré de ce pays dans le contrôle de ses frontières avec le Royaume. Selon l’article d’El Mundo écrit par le journaliste Andros Lozano et mis en ligne lundi 27 juin, «des sources des forces de sécurité espagnoles affirment qu'Alger a passé des mois à assouplir les contrôles migratoires sur ses 1.700 km de frontière avec le Maroc, détournant vers son propre territoire une partie du trafic qui traversait l'Egypte, la Libye ou la Tunisie», et qui se dirigeait habituellement vers l’Italie ou la Grèce. Un autre portail espagnol, à savoir Libertad digital, a publié un article sur ce drame en choisissant ce titre édifiant : «La police (espagnole) assure qu’Alger se venge de l'Espagne en envoyant des immigrés très dangereux». Et d’ajouter dans le sous-titre que «la police a déjà reçu l'avertissement de ses équipes de renseignement. Le dernier assaut de la clôture de Mellilia n'était pas similaire aux précédents». Selon ce portail, les migrants irréguliers entrés via la frontière algérienne avec le Maroc sont d’une extrême dangerosité. Il s’agit d’une migration «très particulière au niveau de laquelle la police espagnole elle-même a détecté des profils hautement dangereux avec une formation militaire. Ce ne sont pas des soldats, mais des personnes qui ont participé à des guerres et des combats et qui ont donc des compétences dans le maniement des tactiques ou des armes militaires», a expliqué Libertad digital. Ces faits inculpant l’Algérie ont été insinués par l’ambassade du Maroc en Espagne qui a souligné dans un communiqué que «l'extrême violence» des assaillants et la stratégie de l'assaut «dénotent un sens élevé d'organisation, une progression planifiée et une structure hiérarchique de dirigeants chevronnés et formés avec des profils de miliciens expérimentés dans les zones de conflit». Les «assaillants» sont entrés au Maroc via la frontière avec l'Algérie «profitant du laxisme délibéré de ce pays dans le contrôle de ses frontières avec le Maroc», a encore précisé la même source. Quoi qu’il en soit, l’enquête diligentée par les autorités compétentes marocaines peut élucider les circonstances de ce drame et déterminer l’identité des vrais coupables ou commanditaires. A noter qu’une rencontre d'information a réuni, dimanche dernier à Rabat, de hauts responsables du ministère des Affaires étrangères et de l’Intérieur et des ambassadeurs de pays d'Afrique accrédités au Maroc. Preuves et vidéos à l’appui, les responsables du ministère des Affaires étrangères et de l’Intérieur ont informé les ambassadeurs africains sur les événements survenus vendredi dernier et sur l'assaut de plus 2.000 migrants irréguliers de la clôture séparant Nador et le préside occupé de Mellilia. Par ailleurs, l’OTAN, qui vient de tenir une réunion à Madrid pour discuter de son avenir, a passé sous silence l’une des revendications de certains partis espagnols (dont notamment le parti d’extrême droite, Vox), à savoir l’intégration des deux présides marocains occupés de Sebta et Mellilia au sein de l’OTAN. 


Lu 794 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS