Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

El Hassan Daki : L’Instance chargée de la révision du Code de la famille achève les séances d'audition mais laisse la porte ouverte pour davantage de propositions et d'avis


Libé
Samedi 30 Décembre 2023

El Hassan Daki : L’Instance chargée de la révision du Code de la famille achève les séances d'audition mais laisse la porte ouverte pour davantage de propositions et d'avis
L’ Instance chargée de la révision du Code de la famille a achevé mercredi les séances d'audition pour recueillir les propositions au sujet de la réforme de ce texte, a affirmé le procureur général du Roi près la Cour de cassation, président du Ministère public et membre de l'Instance, El Hassan Daki, notant que "la porte restera ouverte pour présenter à l'Instance davantage de propositions et d'avis".

"Même si nous avons achevé les auditions, la porte restera ouverte à toute personne souhaitant apporter des avis, analyses, recommandations ou propositions, que ce soit par le biais d'un mémorandum écrit ou via le site électronique de l'Instance, mis à la disposition de tous", a souligné M. Daki dans une déclaration à la presse.

L'Instance a tenu 130 séances au cours desquelles elle a auditionné "le plus grand nombre possible d'acteurs de la société" (institutions, société civile, partis politiques, centrales syndicales, centres de recherche...), qui ont présenté leurs perceptions et propositions concernant la réforme du Code de la famille, a-t-il fait savoir. Et d'ajouter que l'Instance tiendra des réunions avec d'autres experts pour recueillir leurs avis et idées, notamment dans le domaine de la jurisprudence islamique.

Par ailleurs, M. Daki a affirmé que l’Instance chargée de la révision du Code de la famille examinera l'ensemble des propositions, recommandations et études qui lui ont été soumises au cours des différentes séances d'audition ainsi qu'à travers des mémorandums écrits, saluant l'harmonie parfaite et le sens aigu de responsabilité ayant prévalu lors de ces séances.

A cette occasion, le président du Ministère public a mis en avant la forte implication de l'ensemble des acteurs dans ce "projet Royal global", ajoutant que la famille avec toutes ses composantes constitue la pierre angulaire pour remédier aux dysfonctionnements du Code en vigueur et soulignant la nécessité de renforcer son rôle dans l'édification d'une société forte et saine, tel que voulu par SM le Roi Mohammed VI.


Lu 581 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p