Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Dua Lipa poursuivie en justice pour plagiat


Libé
Jeudi 3 Mars 2022

Le groupe de reggae Artikal Sound System a poursuivi, mardi, la chanteuse Dua Lipa pour violation de droits d'auteurs, rapporte BFMTV.

Selon la plainte, déposée au tribunal fédéral de Los Angeles, les membres de ce groupe de musique originaire de Los Angeles affirment que la pop-star britannique aurait calqué la mélodie de leur morceau Live Your Life pour écrire et composer son hit Levitating. La plainte très courte, qu'a réussi à se procurer le média TMZ, comporte peu de détails.

Cependant, Artikal Sound System indique que les deux morceaux sont tellement similaires qu'il serait "hautement improbable que Levitating ait été créée de manière indépendante et sans inspiration." Basé dans le sud de la Floride, Artikal Sound System est un groupe de reggae fondé en 2012 en tant que duo avant de se doter, plus tard, d'autres musiciens et du chanteur Logan Rex.

Le groupe a publié Live Your Life sur son EP Smoke and Mirrors en 2017. De son côté, Levitating, sorti en 2020 sur le deuxième album studio de Dua Lipa, Future Nostalgia, a été un succès massif. Le titre a culminé à la tête des charts dans le monde entier, décrochant le record de la chanson réalisée par une artiste féminine restée la plus longtemps dans le Top 10 (41 semaines).

Dans sa plainte, le groupe de reggae a également mentionné le label de la chanteuse Warner Records, ainsi que d'autres personnes ayant contribué à la création de Levitating. Pourle moment, ni l'artiste britannique ni son entourage n'ont réagi à cette accusation.

Exposition
Une exposition de photos inédites retraçant de belles épopées de l'histoire du Royaume ainsi que les multiples sacrifices consentis par les Rois Alaouites en faveur de la défense de l'intégrité territoriale du Maroc et de son indépendance, son édification et sa modernisation, a été organisée les 1er et 2 mars courant à Marrakech.

Cette exposition, qui donne à voir et à apprécier une trentaine de photos historiques inédites de Feu Sa Majesté Mohammed V, de Feu Sa Majesté Hassan II, ainsi que des photos de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a été organisée conjointement par la Direction régionale de la culture Marrakech-Safi, et la Délégation régionale Marrakech-Safi du Haut Commissariat aux Anciens résistants et anciens membres de l'Armée de libération.

A travers cette exposition, les visiteurs ont eu droit à un véritable périple dans l'histoire glorieuse et rayonnante du Maroc, occasion également de mettre en lumière cette symbiose et cet attachement indéfectible qui, de tout temps, ont existé entre le Glorieux Trône Alaouite et les citoyens. Initiée dans le cadre de la célébration du 64è anniversaire de la visite historique de l'unité de Feu S.M Mohammed V à Mhamid El Ghizlane, du 64è anniversaire de la bataille historique de Dcheira, et du 46è anniversaire du départ du dernier soldat étranger des provinces du Sud du Royaume, cette exposition est l'illustration des sentiments de loyauté à la mémoire des martyrs de la Nation, et d'un devoir de mémoire de faits historiques marquant la lutte de la Glorieuse Famille Royale, en général, et de Feu Sa Majesté Mohammed V, en particulier, en faveur de l'indépendance et de l'unité du Royaume.

L'exposition a permis aussi de se remémorer avec tant de fierté de belles étapes de l'histoire glorieuse du Royaume, tout en contribuant à la valorisation et à la présentation de la mémoire historique du Maroc.

Conférence
Une conférence participative sur les médiations et les droits culturels s'est tenue, mercredi soir à la Villa des arts de Rabat, à l’initiative de la Fondation Al Mada.

Ce rendez-vous culturel, placé sous le thème "Médiations et droits culturels: quels enjeux de rebond pour tenter de mieux faire culture ensemble?", s'inscrit dans une démarche qui vise, selon ses initiateurs, à lancer un plaidoyer concernant le rôle de la culture en lien notamment avec des questions d’employabilité et de création de valeur au niveau des territoires.

Il s'agit "d'examiner les possibilités pour que la culture soit un support servant le vivre-ensemble et l’établissement de relations au sein des quartiers et des villes", a déclaré à la MAP la directrice de l’Agence universitaire de la francophonie au Maghreb, Danielle Pailler.

Comme l’affirme l'UNESCO, "chaque personne est porteuse d’une forme de culture (..) et cela, en soi, peut constituer un moyen de créer de la convivialité, de l’hospitalité et de mieux vivre ensemble'', a-t-elle ajouté. "Nous avons tous un musée et un patrimoine intérieurs, qui sont ceux de nos souvenirs, des transmissions et des choix de vie et de valeurs", a estimé Mme Pailler, expliquant qu'à l'heure qu'il est, "il y a cette nécessité d'une meilleure coexistence" sur la base de ces éléments "intérieurs".

Pour l'aboutissement de cette démarche, Mme Pailler juge important de donner libre cours aux capacités créatives des individus. "Dans le monde rural par exemple, nombreuses sont les femmes qui ne prennent pas conscience de leur valeur intérieure. Elles n’ont pas forcément été confrontées à des situations où elles peuvent explorer leurs potentiels créatifs et d’expression", a-t-elle soutenu.


Lu 1235 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.