Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Driss Lachguar : Nous ne sommes pas venus quémander des voix mais plutôt rappeler à tout un chacun son devoir de veiller au respect de la volonté des citoyens


Rachid Meftah
Mardi 19 Juillet 2022

Le Premier secrétaire a mis l’accent sur l’attachement indéfectible de toutes les composantes de l’USFP à l’indépendance de la justice

Driss Lachguar : Nous ne sommes pas venus quémander des voix mais plutôt rappeler à tout un chacun son devoir de veiller au respect de la volonté des citoyens
Le Premier secrétaire de l’Union socialiste des forces populaires, entouré des membres du Bureau politique et de ceux des deux groupes socialistes de la Chambre des représentants et de la Chambre des conseillers, a présidé une rencontre de coordination interne avec le secrétariat provincial d’Al Hoceima. Cette rencontre qui s’inscrit dans une démarche de soutien au candidat aux élections législatives partielles dont le scrutin est prévu pour le 21 juillet 2022, a été modérée par le coordinateur provincial du parti à Al Hoceima, Saïd Al Khatabi, et marqué par une assistance très nombreuse composée notamment des Ittihadies et Ittihadis de cette province mais aussi des provinces avoisinantes et des autres régions. Après avoir chaleureusement salué les participants et rendu un vibrant hommage au militantisme du candidat Abdelhaq Amghar «notre guide dans cette bataille», Driss Lachguar a fait observer que l’assistance se serait chiffrée à des milliers, voire des dizaines de milliers de personnes,s’il n’y avait pas ces restrictions imposées par la loi des urgences sanitaires.«Nous sommes un parti de responsabilités et nous avons veillé, à travers l’ensemble du territoire national, lors des élections du 8 septembre 2021 à ce qu’il n’y ait aucun dépassement», a-t-il instamment rappelé (…). Le Premier secrétaire a indiqué, par ailleurs, qu’il a suivi avec grand intérêt les décisions émises par la Cour constitutionnelle et que pratiquement la quasi-totalité des partis évoluant au Parlemen s’est vue annuler des circonscriptions à l’exception de l’USFP. Lesdits jugements en annulation n’ont pas été émis du fait de recours liés à la loi des urgences en vigueur, ce qui serait une mystification de l’action politique dont s’est toujours totalement défait le parti des forces populaires s’accrochant constamment à la conception noble de l’exercice politique, a-t-il souligné, avant d’ajouter que tous les recours mystificateurs introduits contre l’USFP et ses parlementaires ont été rejetés. Le dirigeant ittihadi a poursuivi son allocution en mettant en avant que cette participation massive à cette grande manifestation festive se veut symbolique et respectueuse des conditions réglementaires relatives à l’état d’urgence sanitaire (…). En revanche, la présence consistante des Ittihadis, a-t-il noté, intervient pour exprimer au nom de tous les militants de l’USFP «de l’extrême Sud à l’extrême Nord et de l’extrême Est à l’extrême Ouest» la solidarité infaillible avec Abdelhaq Amghar et le noyau militant qu’il mène (…). Driss Lachguar a, en outre, précisé que toutes les provinces se sont vues annuler un siège ou deux alors qu’à Al Hoceima, ce sont quatre (4) sièges qui ont subi ce sort. Pourtant «nous ne nous sommes point adonnés à la politique politicienne ni aux pratiques opportunistes.Ni notre candidat, ni la direction de notre parti n’ont manifesté leur victoire (…)», a-t-il relevé en faisant allusion à la participation d’un responsable gouvernemental, en l’occurrence un chef de gouvernement (himself) à une manifestation de contestation d’une décision judiciaire (sic). A ce propos, le Premier secrétaire a mis l’accent sur l’attachement indéfectible de toutes les composantes de l’USFP à l’indépendance de la justice.C’est d’ailleurs dans ce contexte que le parti a exprimé aux côtés de l’Association des barreaux et des instances judiciaires sa désapprobation de la teneur diffamatoire du discours pernicieux véhiculé dernièrement via un enregistrement audio, a-t-il souligné. «Notre attitude à l’égard de la décision de la Cour constitutionnelle, a-t-il encore développé, provient d’une position de principes, tandis que des partis en ont manifesté le rejet, étant pourtant aux centres de décision du pays et responsables, de ce fait, de la garantie de la pérennité de l’indépendance du pouvoir judiciaire !». D’autre part, Driss Lachguar a indiqué que l’objectif de cette présence massive n’est pas de «quémander» des voix mais plutôt rappeler à tout un chacun son devoir de veiller au respect de la volonté des citoyens (…). Et de mettre en relief que cela se produit tout en étant conscients que cette campagne suppose que l’on assume pleinement les responsabilités requises dans les contextes particuliers que nous vivons, contextes en tête desquels figurent les développements du dossier de notre cause nationale quant à nos frontières de l’Est et du Sud, contextes marqués, par ailleurs, par le vote favorable à la position marocaine accompli tout récemment par l’ensemble des composantes de la Chambre des représentants espagnole, majorité et opposition, de même que cela a été marqué par l’entérinement de cette même position par les forcesles plus influentes dans l’opinion publique internationale, notamment les USA et l’Union européenne mais aussi toutes les forces attachées à la paix qui se sont, quant à elles,rangées du côté de la légitimité internationale concernant notre cause nationale, telles que des instances comme l’Internationale socialiste … D’autre part, en abordant le conflit russo-ukrainien et les mutations en cours en Méditerranée, le Premier secrétaire de l’USFP a fait observer que cela suppose que l’on fasse preuve de vigilance et de suivi étroit. « La campagne électorale se doit d’être une occasion propice pour la mobilisation et la sensibilisation’, a-t-il assené. « Notre suivi de la conjoncture mondiale, a-t-il développé, débouche à coup sûr sur la situation actuelle de notre pays caractérisée par une cherté insupportable affectant lourdement tous les citoyens en l’absence de toute réactivité de la part de l’incursion tripartite !! ». En revanche, évoquant la tenue, dernièrement du conseil des ministres présidé par Sa Majesté le Roi, il a mis en avant les dispositions et mesures économiques et sociales mais aussi les nominations aux postes de responsabilité qui en ont été issues et qui, somme toute, mettent en exergue le rôle de l’institution monarchique quant au rétablissement des choses et à la gestion des affaires cruciales (santé, investissements, emploi …) (…). Et de réitérer en conclusion son appel au soutien effectif et militant à la candidature de Abdelhaq Amghar dont il a continué de louer l’abnégation, le sérieux et l’intégrité se remémorant son action pertinente lors d’un mandat parlementaire précédent à ses côtés (…).


Lu 1891 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS