Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Driss Lachguar : La Chabiba ittihadia doit jouer pleinement son rôle au sein de la société et défendre les droits de la jeunesse marocaine

​Réunion à Rabat du Conseil national de la Jeunesse Ittihadie




La Chabiba ittihadia doit jouer pleinement son rôle au sein de la société et surtout défendre les droits de la jeunesse marocaine. C’est le souhait exprimé par le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, lors de la réunion du Conseil national de la Chabiba ittihadia tenue samedi dernier au siège central du parti à Rabat sous le thème : « Pour une réelle relance de la Chabiba ittihadia ».
 « La jeunesse marocaine est la couche sociale la plus lésée par les politiques publiques. Elle souffre du chômage, d’un enseignement handicapé, de la restriction des libertés individuelles et collectives et par-dessous tout elle souffre des forces conservatrices et rétrogrades », a-t-il martelé lors de la réunion. Pour lui, la Chabiba de l’USFP doit s’occuper des vraies questions qui préoccupent cette jeunesse et défendre leurs principaux droits, à savoir « leur droit à la musique, à la liberté, à la découverte du monde, à l’emploi, etc. ».
Le dirigeant ittihadi a rappelé le rôle historique joué par les cadres et la jeunesse du parti qui ont pris part à l’édification des institutions de la société et de l’Etat. « C’est la jeunesse ittihadie qui a fondé les syndicats, les organisations professionnelles, les associations de la société civile. C’est elle qui a construit la route de l’unité et les écoles, qui a foré les puits dans les campagnes et a lutté contre l’analphabétisme ».
« Il ne faut pas faire une lecture institutionnelle de l’histoire du Maroc post-indépendance. Il faut en faire une lecture sociétale », a-t-il souligné, avant de mettre en exergue ce que les cadres et la jeunesse du parti ont fait pour édifier les institutions du pays et « à leur tête le martyr Mehdi Benbarka dont on a choisi le jour de son enlèvement et sa disparition pour commémorer le 60ème anniversaire de la création du parti de la Rose ».
Et pour que la Chabiba du parti puisse remplir son rôle au sein de la société, le dirigeant ittihadi lui a lancé cet appel : « Il faut dépasser de manière positive les erreurs du passé et procéder à l’autocritique, mais l’autocritique qui vise l’avenir et la reconstruction, et non pas l’autocritique qui démolit sans ouvrir une perspective d’avenir ».
En ce sens, il a affirmé que l’USFP compte beaucoup sur sa jeunesse pour reconstruire l’organisation de la Chabiba et pour prendre part à la dynamique que connaiît le parti de la Rose depuis l’appel de l’horizon ittihadi lancé par Driss Lachguar lui-même lors d’une conférence de presse tenue le 6 du mois courant.  
La reconstruction de l’organisation de la jeunesse ittihadie, selon Driss Lachguar, doit être faite sur le slogan de la réconciliation et de l’ouverture sur la jeunesse marocaine où qu’elle soit, dans les universités, les écoles, les associations.
Il a, par ailleurs, souligné que cette nouvelle dynamique de la Chabiba doit être culminée par la préparation du prochain congrès national de la Chabiba qui « doit être un congrès qualitatif qui fait recouvrir à la Chabiba son lustre d’antan ». Et de suggérer que la Chabiba doit rendre hommage à tous les secrétaires généraux de la Chabiba depuis sa création.
Pour sa part, Abdellah Sibari, secrétaire général de la Chabiba, a insisté sur le rôle important que la jeunesse ittihadie a joué dans la société marocaine depuis sa création, et ce en encadrant et en formant la jeunesse et en défendant les causes principales de cette jeunesse.
Il a également précisé que la Chabiba ittihadia reste toujours une source principale qui verse un nouveau sang dans la parti de la Rose et l’alimente des cadres politiques compétents. 
Par la suite, Abdellah Sibari a présenté des rapports moral et organisationnel de la Chabiba ittihadia, dans lesquels il a passé en revue les efforts organisationnels et les activités de la Chabiba aux niveaux de la formation, de l’encadrement et de la diplomatie, avant de présenter une feuille de route pour préparer le prochain congrès de cette organisation.
Dans le communiqué final adopté par le Conseil national de la Chabiba, il a été décidé que les membres du Conseil sont considéré d’office membres de la commission préparatoire du prochain congrès de la Chabiba, tout en déléguant au secrétaire général de la Chabiba au côté du Premier secrétaire de l’USFP, la possibilité d’ajouter de jeunes potentialités à cette commission préparatoire, et ce, dans la limite de 10 % de l’ensemble de ladite commission.
Il convient de rappeler que les membres de la Commission centrale de la Chabiba, les membres de la Coordination nationale du secteur estudiantin, les jeunes membres du Conseil national du parti et les secrétaires provinciaux et représentants des provinces ont pris part à ce Conseil national de la Chabiba.

 

Mourad Tabet
Lundi 30 Septembre 2019

Lu 1446 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com