Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Driss Lachguar : L’intervention de l’Etat dans le domaine social au cœur du projet sociétal de l’USFP


Libé
Mardi 24 Octobre 2023

Driss Lachguar : L’intervention de l’Etat dans le domaine social au cœur du projet sociétal de l’USFP
La mission de délivrer les citoyens du giron du populisme, de l’aliénation politique, de l’abstentionnisme et des entités toxiques, c’est la seule et unique voie à même d’attribuer le signifiant politique à la pratique politique carle populisme, tout autant que le nihilisme, n’est que l’expression d’une certaine incapacité à produire une alternative politique réaliste basée sur des statistiques précises et un agenda bien défini, qui reflète la politique de fuite en avant, se dérobant de présenter des réponses aux exigences sociétales. Ainsi les solutions proposées prennent la forme de discours embourbés dans la mystification en l’absence de réelles alternatives pour la société et l’Etat.
Les Marocains ont besoin d’un programme réaliste et prometteur et non d’une polémique vidée de tous sens. Leurs attentes appellent des réponses convaincantes au sujet des maladies, des dysfonctionnements de l’enseignement, du spectre du chômage, de la fragilité de l’habitat, de la faiblesse des salaires, de la hausse des prix et de la corruption endémique… A cet effet, l’Union socialiste des forces populaires se retrouve dans les choix stratégiques des initiatives sociales et des réformes structurelles qu’annonce Sa Majesté le Roi en y incitant dans toutes les circonstances et en y veillant, la dernière en date concernant le soutien à l’habitat pour ceux qui n’en ont pas.
C’est ce qu’exprime le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, en soulignant que « le projet du parti de l’Union socialiste des forces populaires vise l’instauration d’un système global de la protection sociale, la concrétisation d’un nouveau modèle de développement économique et la consécration de la finalité démocratique et moderniste … Et ce qu’a apporté Sa Majeste le Roi, c’est une réelle et grande révolution sociale inédite puisque l’on ne retrouve dans les programmes d’aucun parti un tel seuil en dépit de l’omniprésence de revendications» ajoutant par ailleurs : « En toute impartialité, je souligne qu’en se référant à tous les programmes électoraux de tous les partis politiques au Maroc, y compris celui auquel j’ai l’honneur d’appartenir, aucun parti n’est parvenu à travers son programme électoral à exposer la protection sociale dans son intégralité à l’instar de ce l’on relève dans les discours Royaux et les dernières orientations Royales.
En outre, en nous référant à la teneur des programmes électoraux du parti, le seuil temporel de nous retrouver avec une protection sociale intégrale s’est toujours heurté à l’insuffisance des ressources et aux limites budgétaires, ce qui nous poussait à aborder une mise en œuvre constante nécessitant de nombreuses et longues étapes …
 Le virus du Corona, met en avant Driss Lachguar, a accéléré la conception de la protection sociale. Auparavant personne n’évoquait l’impératif de la protection sociale au profit de l’ensemble des citoyennes et citoyens.
Et alors que certaines instances politiques appelaient à la privatisation des secteurs sociaux dans l’enseignement et la santé et à la réduction des interventions de l’Etat dans ces secteurs, est survenue la pandémie nécessitant, de fait, le recours à l’Etat et à son intervention dans le domaine social. C’est en somme ce qui constitue l’essence du projet de l’USFP depuis 1959.
S.M le Roi a œuvré à lancer ce grand projet relatif à la sécurité sociale que quelques pays avancés n’ont pas pu mettre en œuvre, ce qui a poussé l’USFP à y adhérer pleinement pour assurer son succès, car il constitue la quintessence de la pensée social-démocratique pour laquelle milite notre parti. Les conférences que l’USFP tient à organiser dans les centres universitaires et les espaces publics confirment la ferme volonté du parti d’assurer le succès de ce grand projet social lancé par S.M le Roi…
Dans ce sens, Driss Lachguar affirme :« L’initiative prise par S.M le Roi est forte, car il est la seule personnalité au Maroc qui dispose de toutes les qualités pour prendre de telles décisions. S.M le Roi est Chef d'Etat-Major Général des Forces Armées Royales(FAR),Commandeur des croyants, et Chef de l’Etat…Toutes ces qualités ont permis au Maroc de faire face à la catastrophe. Nous étions témoins de la situation dans laquelle se trouvaient d’autres peuples plus avancés que nous dans la gestion de la pandémie…
Et nous étions témoins également des décisions prises à ce moment-là. Ces circonstances et ces qualités se sont combinées pour amener Sa Majesté le Roi à utiliser tous ses prérogatives constitutionnelles, en tant que Commandeur des croyants, Chef de l'Etat, et Chef d'Etat Major Général des FAR. Car qui aurait pu garantir que les mosquées ne deviendraient pas des foyers de contagion sans la commanderie des croyants ? Qui aurait veillé à ce que les faiblesses du système de la santé soient comblées parle soutien des FAR, en plus des initiatives fortes prises par S.M le Roi en créant le fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du Coronavirus pour couvrir les dépenses médicales, soutenir le pouvoir d’achat des familles et aider les secteurs économiques touchés ?... Dans ces circonstances, l’administration publique a démontré sa capacité d’adaptation, de créativité, de dévouement et d’abnégation dans l’accomplissement de ses tâches, malgré le regard négatif porté, parfois à tort, à cette administration. En effet, la pandémie a révélé l’importance et l’efficacité du secteur public, et même la vitalité des rôles que ce dernier remplit …
Driss Lachguar souligne que la planification à laquelle tout le monde a adhéré depuis le premier jour de la pandémie n'aurait pas réussi sans l'intervention responsable de l'État et la confiance des citoyens dans les institutions nationales. Même si l'économie du Maroc, comme toutes les économies mondiales, a été affectée parla pandémie, avec l'arrêt et la paralysie de centaines de milliers d'entreprises de toutes sortes, qu'elles soient agricoles, industrielles ou de services, et une stagnation économique qui aurait privé le Maroc d'au moins deux ou trois années de croissance...
L’USFP a continué à puiser dans la pensée social-démocrate, la considérant comme une véritable alternative à un libéralisme sauvage qui prône l'élimination de toute intervention de l'État. Sur cette base et en harmonie avec les principes de la social-démocratie, les grandes orientations du modèle électoral alternatif de l'USFP sont axées sur l'attractivité de l'investissement, la justice territoriale et la solidarité sociale...
L'USFP croit que la social-démocratie est la solution nécessaire pour remédier aux inégalités sociales et l'une des voies de la modernité et du rattrapage du retard historique. Le socialisme est lié à la nature rationnelle de la modernité, c'est pourquoi l'USFP estime qu'il est essentiel de moderniser le socialisme en tant que modèle, en rompant avec des modèles spécifiques, tout en préservant l'essence intellectuelle qui le sous-tend, c'est-à-dire en adhérant à l'assise culturelle moderniste du socialisme et à ses fondements philosophiques des Lumières...
C'est ainsi que s'explique la position internationale de l'USFP, comme l'a souligné le Premier secrétaire : «L'USFP est le seul parti marocain dont la référence socialiste et sociale lui permet d'être présent au sein de l'Internationale socialiste et de la coalition mondiale socialiste». 
La direction du parti insiste sur le fait que "notre vision du rôle de l'Etat que nous ne voulons pas, conformément à nos principes socialistes, est qu’il soit une «instance veillante » permettant au conflit social et à l'économie de marché de contrôler le destin du pays. L'Etat que nous voulons est un Etat partial qui joue un rôle incitatif et social en faveur des groupes sociaux les plus défavorisés de la société en assurant des conditions de vie dignes, une protection sociale équitable et juste. Nous sommes en faveur de l'Etat qui soutient l'atténuation des effets de la mondialisation exaspérant la pauvreté et la vulnérabilité en l'absence de compétitivité de l'économie nationale à même de réaliser l'équilibre social."
"De nombreux slogans du parti, en particulier dans le domaine social, ont été concrétisés au moment où la tendance libérale était dominante. Aujourd'hui, tout le monde ressent le besoin d'un Etat social qui parraine et dirige les projets de développement. Dans ce contexte, nous rappelons le rôle de la santé publique et de l'éducation publique en temps de pandémie, et nous avons remarqué la confusion du secteur privé qui a révélé des lacunes importantes. Notre rôle dans la valorisation des Initiatives Royales et leur suivi exige une observation depuis notre position constitutionnelle, ainsi que la vigilance en vue d’améliorer les performances des acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux au sein des institutions, en particulier le Parlement. Et nous avons confiance en les choix de notre pays sous la direction de Sa Majesté le Roi..."
L'Union Socialiste des Forces Populaires
 


Lu 3250 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Février 2024 - 08:47 Femmes et avenir du socialisme

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p