Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Driss Lachguar : L'USFP souhaite que les amendements qui seront introduits soient équitables et conformes aux exigences de notre époque

Le parti de la Rose présente sa vision à l'Instance chargée de la révision du Code de la famille


Libé
Dimanche 26 Novembre 2023

Driss Lachguar : L'USFP souhaite que les amendements qui seront introduits soient équitables et conformes aux exigences de notre époque
L'Instance chargée de la révision du Code de la famille a tenu, vendredi à Rabat, une séance d’audition avec l'Union socialiste des forces populaires (USFP) qui a présenté sa vision au sujet de cette réforme.

Dans une déclaration à la presse au terme de cette réunion, le premier secrétaire de l'USFP, Driss Lachguar, a indiqué que la mise en application du Code de la famille, dont les dispositions sont entrées en vigueur il y a vingt ans et étaient alors perçues comme "un grand pas en avant", a révélé certaines "incohérences".

L'USFP souhaite que les amendements qui seront introduits au Code de la famille "soient équitables et conformes aux exigences de notre époque", a ajouté M. Lachguar, soulignant la nécessité de prendre en compte les droits de la femme et l'intérêt fondamental de l'enfant pour construire une société équilibrée.

Cette réunion s’inscrit dans le cadre d'une série de consultations et de séances d’écoute, que tient l’Instance avec les différents acteurs concernés, conformément à la Haute teneur de la Lettre Royale adressée au chef du gouvernement pour la révision du Code de la famille.

Dans la Lettre Royale adressée au chef du gouvernement, SM le Roi Mohammed VI a affirmé qu’il est nécessaire de réexaminer le Code de la famille, qui a eu l’immense avantage d’impulser une dynamique de changement vertueuse et d’instaurer une conception nouvelle de l’égalité et de l’équilibre familial, ouvrant ainsi la voie à une avancée sociale considérable, afin de corriger les dysfonctionnements et les lacunes que l’expérience de sa mise en œuvre judiciaire a révélés.

Le Souverain a souligné que les dispositions du Code de la famille "doivent également être mises en adéquation avec l’évolution de la société marocaine et les besoins du développement durable", notant que "la nouvelle version s’harmonisera ainsi avec la progression de notre législation nationale".


Lu 2378 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020












Flux RSS
p