Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Décès
Un Marocain, âgé de 24 ans, a été tué vendredi d'un coup de couteau suite à une dispute avec un groupe de migrants dans la ville de Velika Kladusa, dans le Nord-Ouest de la Bosnie.
Selon les médias locaux, le jeune immigré marocain a été transporté à l'hôpital local de Velika Kladusa où il est décédé. La presse, qui cite des sources policières, a indiqué qu'une altercation a éclaté entre des migrants qui partageaient la même habitation, laquelle a très vite dégénéré à l'extérieur, ajoutant que l'un d'eux a asséné un coup de couteau au ressortissant marocain au niveau de la poitrine. Une enquête a été ouverte par la police pour élucider les circonstances de ce crime.  Au moins 350 migrants, venus de la Grèce, se sont installés dans cette petite ville, située près de la frontière croate, dans l'attente de se rendre en Europe occidentale, a indiqué la police. Selon les autorités bosniaques, 6513 immigrés clandestins sont entrés en Bosnie-Herzégovine depuis le début de l'année, à la recherche d'une nouvelle voie pour rejoindre l'Europe occidentale.

Agadir
Un policier de la brigade des motards relevant de la préfecture de police d'Agadir, a été contraint samedi, de faire usage de son arme de service pour arrêter un repris de justice. Ce dernier faisait l’objet d’un mandat d’arrêt pour trafic de drogue et produits psychotropes, après avoir sérieusement mis en danger la vie des éléments de police à l'aide d'une arme blanche et opposé une résistance farouche mettant ainsi en danger la vie et la sécurité des éléments de la police.
Les recherches sont en cours pour l’arrestation de deux autres suspects pour leur implication présumée dans des actes criminels.
Le mis en cause a été placé sous surveillance médicale à l’hôpital pour recevoir les soins nécessaires.

Salé
Un officier de police du district provincial de la Sûreté de Salé a été contraint, dimanche, à faire usage de son arme de service pour arrêter un repris de justice qui a agressé des citoyens à l'arme blanche et saccagé plusieurs biens publics et privés.
Un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale, indique qu’une patrouille de police est intervenue pour arrêter la personne en question qui venait de commettre un vol avec violence à l’arme blanche à l'encontre d'une première victime avant de s’en prendre à une deuxième personne. L’agresseur a aussi saccagé plusieurs véhicules qui étaient garés sur une avenue de Kariat Oulad Moussa.
Un policier a été contraint de tirer une balle de sommation de son arme de service pour arrêter le prévenu qui a opposé une résistance violente au moment de son interpellation, a ajouté la même source. Le mis en cause, arrêté en possession de deux armes blanches, a été placé en garde à vue.

Mardi 19 Juin 2018

Lu 591 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés