Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Casablanca
La préfecture d’arrondissement d'Aïn Chock, à Casablanca, a annoncé la mise en place d’un service de permanence pour réceptionner les réclamations des consommateurs relatives aux pratiques frauduleuses au cours du mois béni de Ramadan.
A l’occasion du mois sacré, au titre de l’année 1439/2018, un service de permanence sera opérationnel, y compris en dehors de l'horaire administratif et durant les jours fériés, pour recevoir les plaintes des citoyens au sujet des prix des produits réglementés, des conditions de stockage et d’exposition, ainsi que de la qualité de l’ensemble des denrées et services au niveau des différents points de vente, a indiqué la préfecture dans un communiqué.
La "permanence" aura également pour mission de prendre des mesures coercitives en cas de violation des règles juridiques et des normes relatives à la protection du consommateur, précise la préfecture qui a mis, à cet effet, plusieurs numéros de téléphone à la disposition des citoyens (05.22.58.08.13/05.22.58.08.19/05.22.58.08.30/0522581064)

Témara
La brigade de la police judiciaire de Témara a procédé, lundi, à l'arrestation d'un individu soupçonné d'agression physique et d'insultes contre le conducteur d'un camion appartenant à une société de produits laitiers, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Le représentant légal de la société avait déposé plainte dimanche contre le mis en cause (30 ans), aux multiples antécédents judiciaires, l'accusant d'avoir proféré des insultes contre le conducteur du camion avant de l'attaquer avec une bouteille en verre et l'interdire de livrer la marchandise à un commerce, ajoute la même source. Le prévenu a été placé en garde à vue pour les besoins de l'enquête menée sous la supervision du parquet en vue d'élucider les tenants et les aboutissants de cette affaire, conclut le communiqué.

Chtouka Aït-Baha
Une rencontre de la plateforme des communes inscrites au programme de coopération communale maroco-belge s’est ouverte lundi à Chtouka Aït-Baha avec un accent sur la mise en œuvre de l’action sociale.
Cet événement, qui se poursuit jusqu’au 11 mai courant, se tient sous le thème: « Les collectivités territoriales et l’action sociale: quelle stratégie pour une mobilisation des partenaires locaux ?». Des visites de terrains à différentes expériences de partenariat entre les communes et la société civile sont également au programme de cette rencontre initiée en partenariat notamment entre les communes Aït Baha et Belfaa relevant de la province de Chtouka Aït-Baha et les communes belges d’Etterbeek, Jette et Evere relevant de la région de Bruxelles.

 

Mercredi 9 Mai 2018

Lu 163 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés