Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Guelmim
L’Académie régionale de l'éducation et de la formation (AREF) de la région de Guelmim-Oued Noun et l’Institut français d’Agadir ont tenu, mardi, une réunion consacrée à l’examen des moyens de création d’un centre relevant de l’Institut français à Guelmim. Selon l’AREF, la réunion consacrée à l’examen de cette question a été tenue en présence du directeur de l‘académie, Abdellah Bouarfa, et des membres de l’Institut français.
Le projet vise notamment l’amélioration des capacités linguistiques et intellectuelles des élèves, le développement de l’enseignement de la langue française et le renforcement des acquis linguistiques des étudiants dans différents cycles d’enseignement.
La même source indique également que cette initiative s’inscrit dans le sillage de la réforme du système éducatif et conformément aux mesures pédagogiques de la Vision stratégique de la réforme du système de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique.

Casablanca
Le Conseil de la commune urbaine de Casablanca a approuvé, mercredi, lors de sa première session ordinaire de février une série de conventions et de projets de développement relatifs au transport, à la santé, au sport et aux services numériques.
Dans la rubrique relative au transport, le Conseil a approuvé la désignation de la société de développement local, Casa Transports, pour la gestion de la gare routière de Ouled Ziane tout en donnant son accord pour la réalisation des lignes 3 et 4 du Tramway de Casablanca, qui totalisent une longueur linéaire de 27 km, et se composent de 43 stations.
Au niveau de la santé publique, le Conseil a adopté deux conventions relatives à la réalisation d'unités de valorisation des déchets ménagers à Casablanca et à la désignation de la société de développement local Casa Prestations pour la lutte contre les maladies vectorielles au niveau de la commune urbaine de Casablanca.

Cocaïne
Une quantité de 760 g de cocaïne, emballée dans 89 capsules, a été extraite des intestins d'une ressortissante brésilienne au Centre hospitalier universitaire Ibn Rochd de Casablanca, a-t-on appris auprès de la préfecture de police de Casablanca.
Soupçonnée de trafic de cocaïne dissimulé dans ses intestins, la suspecte, âgée de 59 ans, avait été arrêtée le 1er février par les éléments de la police de l'aéroport international Mohammed V à son arrivée à bord d'un vol en provenance de Sao Paulo, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.
La mise en cause avait été placée ensuite sous surveillance médicale au CHU Ibn Rochd pour extraire les capsules de cocaïne de ses intestins, ajoute la même source, précisant que l'opération a permis la saisie de 89 capsules de cette drogue. La prévenue a été placée en garde à vue.

 

Vendredi 9 Février 2018

Lu 282 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés