Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Cocaïne
Un kilogramme et cinq grammes de cocaïne ont été saisis dimanche suite à l'arrestation d'un ressortissant brésilien à l'aéroport international Mohammed V de Casablanca, a-t-on appris auprès du district de sûreté de l'aéroport. Le suspect, arrivé à Casablanca à bord d'un vol en provenance de Sao Paulo, avait été arrêté le 27 janvier par les éléments de la sûreté nationale de l'aéroport, en possession de 525 grammes de cocaïne dissimulée dans ses sous-vêtements, et avait été soupçonné d'avoir avalé d’autres capsules, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué. Le prévenu avait été placé sous surveillance médicale au CHU Ibn Rochd pour extraire les capsules de cocaïne de ses intestins, ajoute la même source, précisant que l'opération a permis la saisie de 480 grammes supplémentaires de cette drogue sous forme de 32 capsules.

Fès
Le service préfectoral de la police judiciaire de la ville de Fès a diligenté, dimanche, une enquête judiciaire, sous la supervision du parquet général, dans une affaire de tentative de vol avec violence dont a été victime un touriste de nationalité étrangère âgé de 70 ans.
Selon les données préliminaires, le suspect, qui fait l'objet d'une enquête pour déterminer son identité, a soumis le touriste, qui était accompagné de son épouse, à une tentative de vol avec coups et blessures à l'aide d'une arme blanche, et ce à proximité de leur voiture familiale garée à la place Boujloud, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué. Le touriste a été légèrement blessé au niveau du cou, alors que le mis en cause a pris la fuite, précise-t-on de même source. La victime a été transférée à l’hôpital pour recevoir les soins, ajoute la DGSN, notant que son état de santé est stable et ne suscite aucune inquiétude.

Tanger
Une quinzaine de résidents de l’hôpital psychiatrique Razi de Béni Makada atteints de troubles mentaux sévères ont pris la poudre d’escampette la semaine dernière. La raison de cette évasion pour le moins rocambolesque il faut la chercher semble-t-il dans l’absence de médicaments indispensables à leur traitement et plus particulièrement le Larcassel. Faut dire aussi que l’accueil tout récemment d’une centaine de nouveaux patients pour une capacité d’une quarantaine de lits y est pour beaucoup. Et quand médicaments et personnel viennent à manquer, on comprend le désarroi régnant au sein de l’établissement. Cinq des ‘’fugitifs” sont retournés in fine à l’hôpital tandis que les autres courent toujours. Les autorités de la ville sont en état d'alerte.

Mardi 6 Février 2018

Lu 302 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés