Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Salé

Un entrepreneur membre d'un parti politique, un gérant de société et un fonctionnaire de la commune urbaine de Salé, poursuivis en état d'arrestation, ont comparu, vendredi, devant le tribunal de première instance de Salé pour "corruption et chantage".
La Cour a décidé de reporter l’examen de cette affaire au 2 février à la demande de la défense qui a requis un délai pour préparer sa plaidoirie. Dans le cadre de cette affaire, la brigade nationale de la police judiciaire a déféré jeudi devant le procureur général du Roi près la Cour d'appel six personnes, dont trois anciens agents de sûreté suspendus de leurs fonctions.
Après l'enquête préliminaire, la Cour a décidé de séparer le dossier des agents de sûreté de celui des autres mis en cause et ordonné de placer en détention à la prison locale Al Arjat cinq prévenus et d'accorder la liberté provisoire au sixième.

Oujda

Une enquête judiciaire a été ouverte par la préfecture de la police judiciaire de Tétouan, sous la supervision du parquet compétent, pour déterminer les circonstances ayant poussé un individu à tuer, à l’arme blanche, quatre membres de sa famille, jeudi au quartier Boussafou dans la même ville, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Selon les premiers éléments de l'enquête, le mis en cause (30 ans) a infligé aux quatre victimes (sa mère, son frère et ses deux neveux), âgées de 3 à 60 ans, des coups et blessures mortels dans le  domicile familial, a précisé la DGSN dans un communiqué, notant que la sœur du suspect, agressée à l'arme blanche, a été évacuée à l'hôpital où elle est sous surveillance médicale. Le détenu purgeait une peine de 20 ans de prison ferme pour meurtre avec préméditation et vol qualifié avec récidive.

Benslimane

Le programme de régulation des populations de sangliers a été lancé, samedi, par une battue de cet animal dans la province de Benslimane, à l'initiative du Haut-commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification.
Cette opération de régulation, qui a connu la participation de 13 chasseurs et l'élimination de 8 sangliers, a été lancée au niveau de la forêt Oulad Tayeb, en présence du Haut-commissaire Abdeladim El Hafi et du gouverneur de la province, Mustapha El Maaza.
Selon le Haut-commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, le programme de la saison de chasse 2017-2018 identifie 337 points noirs à travers le territoire national et prévoit la réalisation de 1.115 battues de sanglier, sachant que 102 battues ont été réalisées jusqu’au 15 janvier courant. Par ailleurs, cette battue a été l’occasion pour présenter les résultats de l’évaluation de la mise en œuvre de la stratégie de régulation des sangliers pendant les cinq dernières saisons.

Mardi 30 Janvier 2018

Lu 297 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés