Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Report au 1er juillet de l’interdiction des barres 
de protection pour les camions de transport
L'entrée en vigueur de l'interdiction des barres de protection (pare-buffles) a été reportée au 1er juillet prochain pour les camions de transport de marchandises dont le poids total dépasse 3.500 kg, a annoncé le secrétariat d’Etat chargé du transport. 
Ce report, qui intervient suite à des consultations avec les professionnels, s'explique par le fait que pour ce type de véhicules, le remplacement des barres de protection par des barres alternatives répondant aux normes juridiques en vigueur nécessite plus de temps, a affirmé le secrétariat d’Etat chargé du transport dans un communiqué.
Ce délai supplémentaire concerne exclusivement ce type de véhicules, souligne la même source, ajoutant que le contrôle des barres de protection demeure obligatoire et que tout véhicule équipé de ce dispositif devra passer par une visite technique complémentaire.

Levée de l'interdiction du ramassage 
et de la commercialisation des coquillages
Le Département de la pêche maritime a annoncé la levée de l'interdiction du ramassage et de la commercialisation des coquillages collectés au niveau de la zone conchylicole classée Cap Beddouza, relevant de la circonscription maritime de Safi.
Les résultats d'analyses effectuées par l'Institut national de recherche halieutique (INRH) ont montré une "stabilité du milieu et une purification totale des coquillages au niveau de ladite zone", note le Département dans un communiqué parvenu vendredi à la MAP. Par ailleurs, l'INRH recommande aux consommateurs de ne s'approvisionner qu'en produits conditionnés, portant les étiquettes sanitaires d'identification et commercialisés dans les points de vente autorisés (marchés officiels), avertissant que les coquillages colportés ou vendus en vrac ne présentent aucune garantie de salubrité et constituent un danger pour la santé publique.

Libé
Lundi 22 Janvier 2018

Lu 356 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.