Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Safi
Le service de la police judiciaire de Safi a ouvert une enquête après l'arrestation, samedi, d'un ressortissant marocain résidant en Belgique en possession d’un pistolet et de munitions, a annoncé la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Dans le cadre de cette affaire, les services de police avaient arrêté le muezzin d’une mosquée au douar Chenguit, à Safi pour possession de l'arme à feu qui lui a été confiée par le principal accusé, avant de lui rétrocéder le pistolet il y a quelques jours, en contrepartie d’une somme d’argent pour ne pas le dénoncer auprès des autorités.
Les recherches menées par les services de police ont permis d’arrêter le même jour le propriétaire du pistolet et la saisie de l’arme à feu enfouie dans un lot de terrain qu’il possède dans la commune rurale Beddouza, en plus de 57 balles de calibre 9 mm et 51 balles de calibre 6,35 mm.

Marrakech
Près de 450 coureurs ont participé dimanche, à Marrakech à la 1ère Course à pied sur la route pour la promotion du don d'organe organisée à l’initiative du Centre hospitalier universitaire (CHU) Mohammed VI.
Initiée sous le thème "Je cours, je soutiens le don d’organe, je sauve des vies", cette course a pour objectif de sensibiliser le grand public à la réussite des opérations de transplantation et à la nécessité du don d'organe. Cette question ne constitue plus au Maroc un problème du point de vue religieux et juridique, mais seule entrave reste une faiblesse de la culture du don d’organe.

DGAPR
Une étude scientifique sur les troubles de la personnalité et du comportement chez la population carcérale dans la région de Casablanca sera réalisée, dans le but de définir la méthodologie et les moyens pédagogiques pour la mise en œuvre de l'accompagnement psychologique et social des détenus. A cette fin, une convention a été signée entre la Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), l'Organisation internationale de la réforme pénale (PRI) et la Faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca.
L’évènement s'inscrit dans le cadre de l'ouverture de la DGAPR sur le monde scientifique et académique, à travers un partenariat privilégié avec la PRI en matière de la réforme de l'administration pénitentiaire et de la réinsertion.

Mardi 26 Décembre 2017

Lu 148 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés