Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Sidi Bennour
La brigade de la police judiciaire du district provincial de Sidi Bennour a procédé, mardi, à l'arrestation d’un élève de 20 ans pour son implication présumée dans une affaire de coups et blessures à l’arme blanche à l'encontre du directeur d’un établissement scolaire.
Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que les données préliminaires de l’enquête révèlent que le mis en cause, un élève du lycée "30 Juillet" à Sidi Bennour, a agressé physiquement le directeur de cet établissement scolaire à l’aide d’un objet tranchant (tournevis), après avoir refusé d'obéir aux orientations du cadre pédagogique, lui causant des blessures nécessitant un arrêt temporaire de travail de 20 jours.
L'objet tranchant utilisé dans cette agression a été saisie et le prévenu a été placé en garde à vue pour les besoins de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent en vue de déterminer les tenants et aboutissants de cet incident, selon la même source.

ONCF
Suite à la publication par certains médias et comptes sur les réseaux sociaux d’une photo montrant une motrice de la rame d’essai Grande Vitesse légèrement inclinée sur la voie de service, l’ONCF a tenu à réagir.
Ainsi, le jeudi 2 novembre 2017 au poste de Laouamra à proximité de Larache, et lors d’une opération de manœuvre (et non pendant les essais techniques comme relayé sur la toile) de la rame d’essai Grande Vitesse inactive et tractée par une machine diesel à une vitesse inférieure à 10 km/h, un essieu de la dite rame a dévié de son itinéraire sur voie de service. Les équipes spécialisées de l’ONCF sont intervenues immédiatement et ont procédé à la remise sur rail de la motrice.
Aucun impact ni sur le matériel du TGV ni sur la poursuite des essais n’est à signaler.

Kénitra
Le service préfectoral de la police judiciaire de Kénitra a procédé, mardi matin, à l'arrestation d'un étudiant à l'Institut spécialisé de technologies appliquées (ISTA) pour son implication présumée dans une affaire d'agression physique contre un professeur du même établissement.
Les données préliminaires de l'enquête révèlent que le mis en cause, âgé de 18 ans, a infligé des coups au niveau de la bouche et du front à ce professeur, ce qui lui a causé un traumatisme et des contusions, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.
Le prévenu a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent, et ce afin de déterminer les tenants et aboutissants de cet incident.

Jeudi 9 Novembre 2017

Lu 187 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés