Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
La filière de la rose "extrêmement importante" 
pour l’économie de la région Drâa-Tafilalet

La culture de la rose dans la région de Draâ-Tafilalet constitue une filière "extrêmement importante" pour l’économie locale en ce sens qu’elle joue un rôle essentiel sur le plan social et la création d’emplois, a affirmé récemment à Kelaat-Mgouna (province de Tinghir), le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki. 
Dans une déclaration à la MAP en marge du Festival de la rose, M. Sadiki a souligné que la filière de la rose figure parmi les cultures prioritaires du développement agricole puisque "nous focalisons dans le cadre du Plan Maroc Vert (PMV) à travers des contrats avec la profession sur l’augmentation du rendement et l’amélioration des revenus des agriculteurs".
La culture de la rose dans la province de Tinghir s’étend sur une superficie de 850 ha, avec un rendement moyen annuel de 3,2 tonnes par ha.

Une délégation d'hommes d'affaires pakistanais en visite à Marrakech

Une importante délégation pakistanaise, conduite par Aamer Ata Bajwa, vice-président principal de la Fédération pakistanaise des Chambres de commerce et d’industrie, a effectué récemment une visite de travail à Marrakech, en vue de renforcer la coopération entre les deux pays et explorer les opportunités d’affaires dans la région.
Lors d’une séance de travail entre la Confédération générale des entreprises du Maroc de Marrakech-Safi (CGEM MS) et la délégation pakistanaise, le président de la CGEM MS, Adel Bouhaja, a indiqué que ce genre de rencontres contribuera à la promotion des relations bilatérales, au renforcement de la coopération entre les deux communautés d’affaires et l’échange d’expérience et d’expertise dans différents domaines économiques.
Pour sa part, M. Bajwa a mis en lumière le potentiel et les opportunités que présente son pays, notant que le volume des échanges commerciaux entre le Maroc et le Pakistan reste en deçà du potentiel des opérateurs économiques et des attentes des deux pays.
De son côté, le vice-président de la Fédération pakistanaise des Chambres de commerce et d’industrie, Mirza Ishtiaq Baig, a relevé que c’est la "première fois qu’une délégation de haut niveau visite le Royaume".

Libé
Lundi 15 Mai 2017

Lu 410 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.