Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Colloque

Les participants à un colloque international sous le thème "La communication publique au service du développement régional, de l’économie sociale et de la diversité culturelle", organisé du 13 au 15 février à Ouarzazate, ont appelé à une convergence des politiques sectorielles avec l’action associative.
Ils ont plaidé aussi, dans les recommandations adoptées à l’issue des travaux de cette rencontre, pour leur professionnalisation à travers le renforcement des capacités des acteurs associatifs. Concernant le secteur coopératif, les conférenciers ont souligné l’importance de l’amélioration de la gouvernance et de la compétitivité des coopératives, ainsi que de leur accès au financement, tout en développant de nouveaux marchés et secteurs.
Ce colloque international a été organisé par la Fondation Brahim Akhiate pour la diversité culturelle, en partenariat avec la chaire UNESCO de Strasbourg en communication, l'Association marocaine des sciences de l'information et de la communication, les Facultés des lettres et sciences humaines de l’Université Mohammed V de Rabat et de l’Université Ibn Zohr d’Agadir, l’annexe de l’Association marocaine de recherche et d’échange culturel et l’Association Ouarzazate pour le développement.

Santé

L'infrastructure de santé de la préfecture d'arrondissements de Ben M'sik (Casablanca) s'est renforcée par l'inauguration, lundi, d'un nouveau centre des consultations spécialisées externes et le retour en service de deux autres après leur restauration et équipement. Inaugurée lors d'une cérémonie présidée par le gouverneur de la préfecture, Mohamed Nouchti, en sa qualité de président du comité provincial de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH), la nouvelle structure a nécessité un investissement de 6,9 millions de dirhams (MDH), dont des contributions de l'INDH (2,4 MDH), du ministère de la Santé (1,5 MDH) et du Conseil de la région de Casablanca-Settat (3 MDH).
Construit sur une superficie de 380 m² à Hay Ennasr II, cette unité de trois étages dispose de plusieurs spécialités, notamment l'ophtalmologie, l'orthoptie, la gynécologie, la pédiatrie, la cardiologie, la neurologie, l'ORL (otorhinolaryngologie), la néphrologie, la médecine interne, les hémopathies, la chirurgie dentaire et générale et la kinésithérapie.
Par la même occasion, la délégation officielle a visité les deux centres rénovés dans le cadre du programme de développement du Grand Casablanca au titre de l'année 2019, avec une enveloppe de près de 1,3 MDH. L'équipement de ces deux centres a nécessité un investissement de 400.000 dirhams. Il s'agit du centre de santé de Sbata, qui a été construit en 2001 sur une superficie de 140 m², et celui d'Ennasr, qui a vu le jour en 2013 sur 743 m². Les deux structures, dotées de toutes les dépendances de base, prodiguent, notamment, des prestations de la santé de la mère et de l'enfant, outre la prise en charge des personnes atteintes de tuberculose.

Mercredi 19 Février 2020

Lu 877 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif