Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Drogue

Le service préfectoral de la police judiciaire de Tanger a arrêté, jeudi, sur la base de données précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), un multirécidiviste pour son implication présumée dans une affaire de possession et de trafic de drogue et de psychotropes.
Le mis en cause a été appréhendé au sein de la gare routière de Tanger alors qu'il s’apprêtait à quitter la ville, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, précisant que l’opération de fouille s’est soldée par la saisie de 2.887 comprimés dont 1.920 de type "Rivotril" et 967 d'Ecstasy.
Le prévenu a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, pour élucider les circonstances de cette affaire et interpeller tous les éventuels complices impliqués dans ces actes criminels, selon la même source. Cette opération sécuritaire s’inscrit dans le cadre des efforts intenses que déploient les services de la DGSN et de la DGST en matière de lutte contre le trafic de drogue et de psychotropes, conclut le communiqué.

Coronavirus

Le service préfectoral de la police judiciaire de Meknès a arrêté, jeudi en étroite coordination avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), un individu soupçonné d'avoir tourné et diffusé de fausses informations selon lesquelles des cas de coronavirus ont été enregistrés.
Les services de la sûreté nationale avaient constaté une vidéo relayée sur Internet, montrant un individu portant un masque médical et dans laquelle il prétendait que des cas de décès ont été enregistrés à Meknès en raison de la propagation du coronavirus après avoir côtoyé un touriste chinois, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, ajoutant que cet individu a demandé aux Marocains de ne pas se rendre à Meknès prétendant que la situation sanitaire dans la ville est dangereuse.
Les procédures d'investigation ont permis d'identifier et d'arrêter le suspect à Meknès ainsi que de localiser le lieu du tournage de cette vidéo à la ville de Moulay Idriss Zerhoun, précise la source, notant que l'opération de fouille s'est soldée par la saisie du masque médical utilisé dans le tournage.
Une enquête judiciaire a été ouverte à ce sujet sous le supervision du parquet compétent pour déterminer les motivations de l’enregistrement et de la diffusion de cette vidéo, qui comprend de fausses informations, ainsi que pour son implication présumée dans le tournage d'une autre vidéo publiée sur Internet, montrant un individu avec les mêmes traits, qui se fait passer pour un infirmier, prétendant lui aussi l'enregistrement de cas fictifs cas de coronavirus, conclut le communiqué.

Samedi 8 Février 2020

Lu 916 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif