Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
ONSSA

Un total de 17.641 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation ont été détruites ou refoulées par les services de l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) au titre de l'année 2019, selon un communiqué de l'établissement.
Durant l'année écoulée, l'ONSSA a procédé à 74.799 opérations de contrôle qui ont concerné un total de plus de 13 millions de tonnes de produits alimentaires, dont 17.641 tonnes ont été détruites ou refoulées, précise le communiqué, ajoutant que 2.243 procès-verbaux d’infractions ont été dressés et transmis au parquet.
Les motifs de destruction de ces produits impropres à la consommation sont dus à leur origine inconnue, au non-respect des conditions de conservation et de stockage, à l’expiration de la date de péremption et au non-respect de l’étiquetage, explique l'Office.
Au niveau de l’importation, plus de 8,4 millions de tonnes de produits alimentaires ont été contrôlées, dont 11.388 tonnes de produits non conformes ont été refoulées, ajoute-t-on de même source.
En ce qui concerne le contrôle des plants importés, plus de 256 millions de plants ont été contrôlés dont les plants des fruits rouges, les plants fruitiers et les plants d’ornement.

Drogue

Les éléments de la brigade de la police judiciaire de Nador ont réussi, jeudi sur la base d'informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, à mettre en échec une tentative de trafic international de drogue et à saisir 3,382 tonnes de chira.
Un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) précise que ces quantités de drogue ont été saisies à bord d'une grande voiture utilitaire immatriculée en Espagne, après que celle-ci a dévié de sa route dans une zone montagneuse non-goudronnée, dans la région de Tazaghine. Les occupants du véhicule l'ont abandonné afin de se soustraire au contrôle de sécurité.
Le communiqué indique que la brigade de la police judiciaire de Nador poursuit ses recherches et investigations, sous la supervision du parquet compétent, pour déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire, et arrêter toutes les personnes impliquées dans ce réseau criminel.

Samedi 25 Janvier 2020

Lu 795 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.