Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Arrestation
Un fonctionnaire de police, de grade de gardien de paix, exerçant à la préfecture de police de Tanger, a été contraint de brandir son arme de service sans en faire usage, samedi, pour arrêter un individu ayant exposé une personne à une agression physique dangereuse et opposé une résistance farouche aux éléments de la police à l’aide d’arme blanche. Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), une patrouille de motards relevant des unités mobiles de la police de secours de Tanger était intervenue pour arrêter le suspect (28 ans) qui exposait une personne aux coups et blessures au niveau de la tête à cause d’un conflit. Le mis en cause avait opposé une résistance farouche à l’aide d’une arme blanche, contraignant le fonctionnaire de police à dégainer son arme de service pour neutraliser le danger émanant du suspect, avant de l'arrêter et de saisir le couteau en sa possession. La personne blessée a été transférée aux urgences de l’hôpital régional de Tanger pour recevoir les soins nécessaires, alors que le prévenu a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet compétent, afin d'élucider les tenants et aboutissants de cette affaire, conclut la DGSN.

Environnement
La Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement a organisé, jeudi à Dakhla, un atelier de présentation de la plateforme digitale de ses deux programmes phares d'éducation au développement durable, à savoir "Eco-écoles" et "Jeunes reporters pour l'environnement". L'atelier a été l'occasion de mettre en avant cet outil d'éducation à l'environnement sous forme de jeux interactifs afin de renforcer les capacités des coordinateurs du programme Ecoécoles et surtout des écoliers. Initiée en partenariat avec l’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de Dakhla-Oued Eddahab, cette rencontre a pour finalité de renforcer les capacités des acteurs adhérents à ces programmes, notamment les cadres éducatifs, les enseignants encadrants des activités éducatives, ainsi que les élèves. S'exprimant à cette occasion, la représentante de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, Latimad Zair, a souligné que le programme "Eco-écoles" est désormais destiné à l'enseignement préscolaire, suite au renouvellement de la convention de partenariat entre la Fondation et le ministère de tutelle en juin 2017. Cette initiative permet de favoriser la formation et la sensibilisation des élèves à protéger l’environnement et à développer des comportements éco-citoyens, a poursuivi Mme Zair, notant que dans le cadre du renforcement des capacités des coordinateurs et apprenants, un atelier pratique dédié aux questions environnementales a été organisé dans le but de lier les Objectifs du développement durable (ODD) au curriculum scolaire.

Libé
Dimanche 29 Décembre 2019

Lu 927 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif