Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Service militaire

Un total de 5.433 appelés au service militaire au 2ème Centre de recrutement et de formation interarmes (CRFI) de Kasba Tadla, ont prêté serment, jeudi, après la fin de la formation commune de base qui s'est étalée sur quatre mois. Lors d’une cérémonie présidée par le général de brigade Mohamed Ouraich, inspecteur de l’infanterie, accompagné du colonel-major, Abdessamad Choulli, commandant d’armes délégué de la place Béni Mellal et de plusieurs autorités militaires, les appelés ont prêté serment à l’issue de leur formation initiale de base qui s’est déroulée sur une durée de quatre mois pour ensuite entamer la deuxième phase de spécialisation qui devra s’étaler sur 8 mois et qui comprend une formation spécialisée de six mois de professionnalisation et deux mois de stages et de visites de terrain. S'adressant aux 5.433 appelés, garçons et filles venant de différentes régions du Royaume, le général de brigade Mohamed Ouraich, a souligné que cette cérémonie marquant la fin de la formation commune de base intervient en application des hautesinstructions de SM le Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d’étatmajor général des ForcesArmées Royales, notant que la fin de la première phase n’est que le prélude à une deuxième qui sera axée surla spécialisation et permettra ainsi le renforcement des compétences professionnelles et des connaissances scientifiques de l’ensemble des appelés.

Forum

Le 3ème Forum régional des instances consultatives de l'équité, de l'égalité des chances et de l'approche genre a été organisé, mercredi à Ouezzane, à l'initiative du Conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, en collaboration avec la province d'Ouezzane et le programme Tasharoc. S'exprimant à cette occasion, le vice-président du Conseil communal d'Ouezzane, Mohamed Nour, a passé en revue nombre de projets importants réalisés par la commune urbaine d'Ouezzane lors des dernières années, notamment la création de trois centres de la femme, un centre d'autonomisation économique des femmes et un centre social. Ces projets, réalisés en collaboration avec plusieurs acteurs, auront un rôle très important en mettant à la disposition des femmes des formations dans plusieurs métiers, a précisé M. Nour. Par ailleurs, les participants à ce Forum ont mis en exergue la nécessité de renforcer davantage le rôle des femmes dans le tissu économique et social, tout en leur facilitant l'accès et l'intégration dans le marché du travail. Ils ont aussi rappelé l'importance de signer des conventions nationales et internationales entre les coopératives et les associations des femmes, ainsi que les instances élues et l'ensemble des intervenants, afin de commercialiser les produits et développer leur compétitivité au Maroc et à l'étranger. L'accent a également été mis sur la nécessité de mettre en place des formations dédiées aux femmes dans les domaines de la gestion technique, la comptabilité et la commercialisation, tout en permettant aux femmes qui oeuvrent dans le domaine de l'économie sociale et solidaire de découvrir les meilleures pratiques et expériences internationales dans le domaine.

Libé
Vendredi 27 Décembre 2019

Lu 1220 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif