Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Journée 
mondiale 
du pangolin


Méconnu et pourtant célèbre, il aura fallu la menace d'extinction de ce petit mammifère qu’est le pangolin pour que l'actualité daigne enfin s’y intéresser en lui consacrant pas moins qu'une Journée mondiale.
Mammifère le plus trafiqué au monde, ce sont plus de 40 tonnes d’écailles de cette petite « boule » qui sont saisies chaque année en Afrique, ce qui revient à dire que plus de 30 000 animaux sont massacrés pendant cette période. Peuplant de vastes régions d’Asie et d’Afrique, ces écailles sont fortement demandées à cause des vertus curatives qui caractérisent l’armure de cet animal. En sus, il est également chassé pour sa viande qui est considérée comme un mets très raffiné dans certaines cultures.
Ainsi, cette journée est dédiée à la sensibilisation des populations et des gouvernants à cette grave question. Enfin, espérons-le. 

Arrestation

La brigade de la police judiciaire de Salé a arrêté, samedi après-midi, en coordination avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), deux individus âgés de 35 et 39 ans, pour leur implication présumée dans une affaire de trafic de cocaïne, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Les deux suspects, qui venaient de Nador et se dirigeaient vers Casablanca, ont été appréhendés à bord d'un véhicule de location au niveau de la gare de péage Sidi Allal Bahraoui, a précisé la DGSN dans un communiqué, notant que les opérations de fouille ont permis de trouver en possession des mis en cause un kilogramme de cocaïne fortement dosée selon l'expertise scientifique réalisée sur des échantillons du produit.
Les deux suspects ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent, tandis que les enquêtes et investigations se poursuivent afin d'arrêter leurs éventuels complices et de déterminer les liens possibles des mis en cause avec des réseaux criminels s'activant dans le trafic de drogue et de psychotropes, a conclu la même source.

Libé
Lundi 18 Février 2019

Lu 776 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Novembre 2020 - 17:03 Le collectif Parité maintenant monte au créneau