Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Arrestation

Les éléments de la sûreté nationale du district d’Ain Chock de Casablanca ont arrêté deux multirécidivistes en flagrant délit de vol qualifié dans une villa, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Avant leur mise en garde à vue, l'un des mis en cause a dégainé un couteau pliant caché dans ses sous-vêtements et blessé au niveau du cou un officier de paix, lui causant des blessures de différents degrés, indique la DGSN dans un communiqué, précisant que le suspect s'est auto-mutilé volontairement au niveau de la cuisse, des bras et du ventre.
Le policier victime de cette agression ainsi que le suspect blessé ont été transférés à l'hôpital pour recevoir les soins nécessaires, tandis qu'une enquête a été ouverte sous la supervision du parquet compétent, pour élucider les tenants et aboutissants de l'automutilation d'un des suspects et l'agression d'un policier au moment de l'exercice de ses fonctions.

Trafic
de drogue


Le service préfectoral de la police judiciaire de Fès a procédé, mercredi, sur la base d'informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire national (DGST), à l'arrestation de quatre individus (âgés de 19 à 32 ans), pour leur implication présumée dans une affaire de possession et de trafic de drogue ainsi que de psychotropes.
Les mis en cause, dont deux filles et un individu aux antécédents judiciaires pour trafic de drogue, ont été interpellés à bord d'une voiture à l'entrée de la ville, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), ajoutant que l'opération de fouille a permis la saisie de 4.560 comprimés d'ecstasy et 120 autres de "Rivotril" en plus d'une arme blanche et de téléphones portables.
Les mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent, note le communiqué, soulignant que les investigations et les recherches se poursuivent pour trouver l'origine des psychotropes et arrêter tous les individus impliqués dans cette affaire.

Vendredi 8 Février 2019

Lu 533 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com