Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Trafic de drogue

La quantité de drogue saisie, mercredi, par le service préfectoral de la police judiciaire de Tanger s'élève à 15 tonnes et 244 kg de résine de cannabis, a indiqué jeudi la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Cette quantité de drogue a été découverte dans un creux aménagé spécialement pour le trafic des stupéfiants à bord d'un camion de transport international immatriculé au Maroc et qui a été repéré au niveau du quartier Boukhalef à Tanger, précise la DGSN dans un communiqué.
La saisie de cette quantité record s'inscrit dans le cadre de la poursuite de l'enquête menée par le service préfectoral de la police judiciaire de Tanger, en coordination avec la Direction générale de la surveillance du territoire national, qui avait permis la découverte samedi dernier de la première cargaison de 13 tonnes et 750 kg au port de Tanger-Med, ce qui porte la quantité totale à 28 tonnes 994 kg de drogue saisie, souligne la même source.
Les premiers éléments de l’enquête révèlent l'implication d'un réseau criminel transfrontalier dans le trafic de ces quantités importantes de drogue, poursuit le communiqué, ajoutant que ce réseau est soupçonné d'avoir créé des entreprises fictives pour occulter ses activités illicites et de maintenir des liens avec des réseaux criminels au Maroc ou en Europe.

Arrestation

Un policier de la Brigade de recherche et d’intervention de la préfecture de police de Laâyoune a été contraint, mercredi soir, d’utiliser son arme de service pour neutraliser un récidiviste qui exposait la vie de citoyens et d'éléments de police à un danger sérieux à l’aide de l'arme blanche.
Une patrouille de police était intervenue pour arrêter le mis en cause à son domicile à Hay El Wahda, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que le suspect, qui faisait l'objet d'un avis de recherche pour des crimes de coups et blessures à l'arme blanche, et quatre de ses compagnons ont affronté les éléments de police avec des jets de pierres.
Face à cette situation, un fonctionnaire de police a été contraint de tirer une balle de sommation qui a permis de dissuader les mis en cause, avant leur arrestation à Hay Al Qods dans la même ville, relève la DGSN dans un communiqué. Les suspects ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent en vue d'élucider les circonstances de cette affaire, conclut le communiqué.

Vendredi 11 Janvier 2019

Lu 259 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com