Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Arrestation

Un brigadier de police exerçant au district provincial de sûreté à Dakhla a été contraint, mercredi matin, de brandir son arme de service lors d'une intervention sécuritaire afin d'arrêter un multirécidiviste qui a sérieusement menacé des éléments de la police à l'aide d'une arme blanche, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Une patrouille de police était intervenue pour appréhender le suspect, qui était sous l'effet de la drogue et en train d'échanger des coups de violence avec trois de ses acolytes, avant que ce dernier ne commence à menacer les fonctionnaires de police à l'aide d'un coutelas, ce qui a contraint un fonctionnaire de police à brandir son arme de service, sans l'utiliser, pour arrêter le prévenu et un de ses complices et saisir l'arme blanche, précise la DGSN dans un communiqué.
Les deux mis en cause ont été placés en garde à vue, alors qu'un troisième suspect, blessé lors de la querelle, a été transféré à l'hôpital en vue de recevoir les soins nécessaires, selon la même source, notant que les recherches menées par la brigade de la police judiciaire se poursuivent afin de déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire et d'arrêter l'ensemble des complices.

Workshop

Cinquante chercheurs ont pris part lundi à Kénitra à un workshop international centré sur la valorisation énergétique des déchets organiques, dans le cadre de la coopération scientifique maroco-allemande.
Initié par la faculté des sciences relevant de l'Université Ibn Tofail de Kénitra, en collaboration avec l'Université des sciences appliquées de Berlin, ce workshop de trois jours a pour objectif de bénéficier du transfert des technologies et de l'expertise allemande dans la production du biogaz à partir des déchets organiques.
A cette occasion, le secrétaire d'Etat chargé de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Khalid Samadi, a souligné que la stratégie adoptée en matière d'énergies renouvelables et de valorisation des déchets organiques nécessite une ouverture pour pouvoir profiter de l’expertise des pays avancés dans ce domaine.

Vendredi 30 Novembre 2018

Lu 513 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com