Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Enquête
judiciaire


Le service préfectoral de la police judiciaire de Rabat a diligenté, mercredi, une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent, dans une affaire de corruption impliquant deux fonctionnaires de police relevant du corps urbain de la préfecture de police de Rabat, indique la Direction générale de la sureté nationale (DGSN). Dans les premières heures de la matinée du mercredi, les services de la sûreté nationale avaient fait la constatation d'un accident de la circulation au niveau d'un rond-point avant que le conducteur du véhicule concerné et son compagnon ne déposaient une plainte dans laquelle ils avancent qu'ils ont remis une somme d'argent à deux fonctionnaires de police, un officier de paix et un brigadier, par l'intermédiaire d'un chauffeur de véhicule de dépannage, et ce pour qu'ils s'abstiennent de dénoncer l'accident survenu en état d'ébriété, précise la DGSN dans un communiqué. Les deux policiers, le conducteur à l'origine de l'accident et son compagnon, ainsi que le conducteur du véhicule de dépannage ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, sur les accusations relatives à la demande de corruption, conclut le communiqué.

Trafic
de drogue


La douane française a saisi plus de 100 kg de MDMA (amphétamines), principe actif de l'ecstasy, en provenance des Pays-Bas qui étaient destinés à être écoulés au Maroc, a-t-on annoncé jeudi de source officielle française.
La valeur de la marchandise saisie est estimée à près de 3,5 millions d’euros sur le marché illicite de la revente au détail, selon un communiqué du ministère français de l’Action et des Comptes publics.
La saisie, qui remonte au 26 septembre dernier, a été réalisée par la douane des Ulis, en région Ile de France, lors du contrôle d’un véhicule en provenance des Pays- Bas, précise la même source.
'’Les agents des douanes de la brigade de surveillance intérieure des Ulis, en contrôle sur l’autoroute A10 sur l’aire de Limours remarquent un véhicule immatriculé aux Pays-Bas stationné avec deux individus à bord. Interrogés par les douaniers, les deux occupants indiquent qu’ils viennent des Pays-Bas et comptent se rendre à Tanger, au Maroc, pour une journée. Les agents décident alors de poursuivre leur contrôle en procédant à la fouille du véhicule’’, poursuit le communiqué.
Une fouille plus poussée du véhicule a permis aux douaniers de découvrir dans une cache aménagée plus de 349.650 cachets, répartis en 91.909 cachets sécables (correspondant à deux doses) et 165.832 cachets non sécables pour un poids total de plus de 100 kg, selon la même source.

Samedi 17 Novembre 2018

Lu 227 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com