Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Thaïlande

La Thaïlande a aligné un nouveau record dans son secteur touristique avec 38,27 millions de touristes étrangers qui ont visité le Royaume de Siam en 2018, selon des statistiques rendues publiques, lundi, par le ministère thaïlandais du Tourisme. Le nombre de touristes a progressé de 7,5% par rapport à l’année 2017 qui a été également une année record d’affluence avec un total de 35,4 millions de visiteurs, indique-t-on de même source. Après un repli au début du troisième trimestre de l’année écoulée, le secteur a finit par retrouver sa dynamique puisque le seul mois de décembre, un mois de la haute saison, a enregistré l’arrivée de 3,85 millions de touristes. Le ministère est particulièrement optimiste pour l’année 2019 et se fixe l’objectif de 41,1 millions de touristes, en hausse de 8% par rapport à l’année écoulée. Les recettes sont attendues à hauteur 2.210 milliards de bahts (61 milliards d’euros). Le tourisme thaïlandais est de plus en plus concentré sur un petit nombre de pays émetteurs. En effet, 10 pays représentent 70% du total des arrivées en 2018.

Kenya

Le gouvernement kényan a annoncé qu’il va appliquer des mesures restrictives sur l’importation des voitures d’occasion afin de stimuler le secteur automobile local, rapporte samedi des médias locaux. Cette nouvelle stratégie, qui entrera en vigueur à partir de 2021, devrait permettre de limiter les importations de voitures d'occasion ayant plus de trois ans, précise-t-on. Dans un pays où les véhicules d’occasion importés comptent pour près de 85% des achats de véhicules, cette mesure vise à promouvoir le secteur automobile et à encourager l'industrie locale. Grâce à cette mesure, les autorités espèrent réduire et remplacer "progressivement, mais systématiquement" la part des véhicules et pièces détachées d’occasion au Kenya, au profit de nouveaux produits fabriqués ou assemblés dans le pays. La nouvelle stratégie devrait également être accompagnée de plusieurs mesures d’allègement fiscal afin d’encourager les investisseurs locaux.

Ethiopie

L'Union européenne (UE) a annoncé une aide de 130 millions d'euros en faveur de l’Ethiopie, destinée à soutenir le développement économique et la création d'emplois dans ce pays. Ce montant s'inscrit dans le cadre de trois conventions de financement signées, jeudi à Bruxelles, par le Commissaire européen pour la coopération internationale et le développement, Neven Mimica, et le ministre éthiopien des Affaires étrangères, Workneh Gebeyehu Negewo, relève un communiqué de la Commission européenne. Les trois conventions portent sur la création d'emplois (50 millions d'euros), l'énergie durable (35 millions d'euros) et la création de zones agro-industrielles en Ethiopie (45 millions d'euros), précise la même source.
"Cette aide témoigne de notre soutien au développement économique et à la création d'emplois en Ethiopie, ce qui contribuera à créer de nouvelles opportunités pour la population locale. Avec ces fonds supplémentaires, nous soutenons aussi l'énergie durable et le développement du secteur agro-industriel du pays", a dit M. Mimica, à cette occasion.

Mercredi 30 Janvier 2019

Lu 316 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.