Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Distribution de kits d'hygiène à Aousserd : Les femmes enceintes et les nouveau-nés des communes rurales ciblés




Distribution de kits d'hygiène à Aousserd : Les femmes enceintes et les nouveau-nés des communes rurales ciblés
Une soixantaine de kits de produits d’hygiène et de fournitures paramédicales destinés à améliorer la santé de la mère et de l’enfant ont été distribués, en fin de semaine, à des femmes enceintes et nouveau-nés dans les communes rurales relevant de la province d’Aousserd, dans le cadre de la troisième phase de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH).
Cette contribution de l’INDH fait partie des efforts déployés par les autorités locales de la province d’Aousserd pour faire face aux répercussions socioéconomiques induites par la propagation du coronavirus (Covid-19), dans le cadre du programme "Impulsion du capital humain des générations montantes" visant à améliorer la nutrition et la santé de la mère et de l’enfant.
Initiée avec la coordination régionale de l’Entraide nationale et l’association régionale pour l’encadrement et la réinsertion sociale à Bir Gandouz, en application de la convention de partenariat avec le comité provincial de l’INDH d’Aousserd, cette opération s’assigne également pour objectif de sensibiliser ces femmes enceintes à l’importance de la santé et de la nutrition maternelle et infantile et du suivi de la grossesse, ainsi qu’à la nécessité de respecter en permanence les conditions de santé et d’hygiène.
Cette action sociale s’inscrit dans le cadre du programme d’impulsion du capital humain des générations montantes, pour un coût total d’environ 210.000 dirhams, en vue d’assurer une contribution efficace de l’INDH au renforcement et à la protection de la santé de la mère et de l’enfant, a déclaré à la MAP Ikram Bel Haddioui, chargée de la division de l’action sociale (DAS) à la province d’Aousserd.
Elle a également salué le rôle de premier plan joué par les autorités de la province d’Aousserd dans la lutte contre le Covid-19, rappelant leur appui aux catégories sociales les plus touchées par les impacts de la conjoncture difficile liée à cette maladie.
L’INDH a été fortement impliquée dans la province d’Aousserd dans la lutte contre les répercussions de la pandémie du nouveau coronavirus, à travers l’acquisition des équipements médicaux destinés au dispensaire du Centre de Bir Gandouz (80.000 DH).
Concernant le programme d’accompagnement des personnes en situation de précarité, un montant de 400.000 DH a été mobilisé pour prendre en charge les ressortissants subsahariens sans-abri dans un centre d’accueil à Bir Gandouz, en plus de l’achat des produits et des équipements de stérilisation (134.520 DH).
Cette opération a été marquée par la présence notamment du secrétaire général de la province d’Aousserd, Belaaziri Said, du coordinateur régional de l’Entraide nationale, Mohamed Khatari, ainsi que des représentants des autorités locales.

Jeudi 9 Juillet 2020

Lu 654 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.